British Airways place bizarrement Dusseldorf en Écosse


British Airways est peut-être victime du syndrome du Brexit, et place dorénavant Dusseldorf au cœur de l’Écosse. Toujours est-il que lundi matin les passagers du vol BA 3271 partis à 7h30 de l’aéroport de Londres-City à destination de Dusseldorf en Allemagne ont été quelque peu surpris quand après un vol sans histoire, leur a demandé d’attacher leurs ceintures car l’avion entamait sa descente vers l’aéroport d’Édinbourg.

Une passagère, interrogée beaucoup plus tard par la BBC, a raconté qu’elle avait fait remarquer à une hôtesse que le commandant ne manquait pas d’humour! Mais très vite les passagers ont manifesté leur surprise à un équipage qui leur a confirmé que c’était bien à Édinbourg que l’appareil allait se poser.

A la tour de contrôle de l’aéroport on a été tout étonné de se voir demandé une autorisation d’atterrir pour un appareil commercial qui n’était pas prévu au planning. Mais comme le dira un porte-parole de l’aéroport, nous sommes extrêmement accueillants et tout s’est bien passé.
Seulement à bord personne ne voulait descendre de l’appareil, et le pilote a voulu savoir qui parmi les passagers pensaient aller à Dusseldorf en leur faisant lever la main. La réponse fut unanime, tous les bras se sont levés. Et tous de préciser que en salle d’embarquement, le vol était bien affiché pour Dusseldorf avec le bon numéro de vol, que toutes les annonces pour l’embarquement avaient été bien faites pour un vol à destination de Dusseldorf.

Devant l’évidence le Commandant de bord a rassuré les passagers en leur annonçant que bien évidemment, ils seraient tous amenés à bon port, et qu’il faudrait patienter un peu. Il leur a aussi présenté les excuses de la compagnie pour un incident qui à priori n’était jamais arrivé car le plan de vol qu’avait reçu l’équipage, était bien celui d’un vol pour Édinbourg !

Pour les passagers l’attente fut assez longue. 2h30 dans un appareil BAE 167-200 avec des toilettes qui n’étaient plus accessibles et un tout petit stock de boissons et collations qui fut rapidement épuisé, ce ne fut pas génial. Mais il fallait refaire le plein et surtout refaire un nouveau plan de vol pour rallier Dusseldorf et y avoir un créneau d’atterrissage.

Et c’est avec près de 5h30 de retard que les malheureux passagers sont enfin arrivés à Dusseldorf. Peut-être qu’ils auront appréciés qu’à ce jour le Royaume Uni soit encore dans l’Union Européenne, car le règlement européen a donné droit à chaque passager au versement d’une indemnité obligatoire de retard de 250€.

Le porte-parole de British Airways a présenté bien évidemment les excuses de la compagnie, en précisant que British Airways allait écrire à chacun d’entre eux.

Mais il a indiqué qu’une enquête avait été ouverte pour comprendre comment une telle erreur de plan de vol avait pu être commise, rejetant à priori la faute sur la compagnie allemande WDL Aviation, à qui British Airways avait loué l’appareil et tout son équipage pour effectuer ce vol.

Une location appelée « wet-lease » qui n’est en rien d’exceptionnelle, car cela permet aux grandes compagnies aériennes de remplacer un appareil immobilisé pour un problème technique, ou pour une période de révision, et même dans certains cas pour assurer de manière régulière une ligne commerciale secondaire.

Le fin mot de l’histoire, c’est qu’il semblerait que l’équipage ait reçu par erreur, la copie d’un plan de vol vers Edinburg effectué le jour précédent.
Bien évidemment British Airways en rend WDL Aviation totalement responsable.

Mais l’affaire ne semble pas aussi simple que veut le dire British Airways car c’est quand même assez surprenant que cet avion ait pu survoler toute le Royaume Uni du Sud au Nord sans qu’aucun contrôleur aérien britannique ne s’inquiète de cet avion empruntant des couloirs aériens où il n’aurait pas dû se trouver.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vu d’en haut : Air Canada, Virgin Atlantic, French Bee, Level, easyjet, Vueling, La Compagnie, etc.

Vu d’en haut : Air Canada, Virgin Atlantic, French Bee, Level, easyjet, Vueling, La Compagnie, etc.

1284 vues
16 septembre 2019 0

Easyjet, la compagnie orange enrichit les fonctionnalités de son application mobile grâce à la...

Droit de réponse – Administrateur judiciaire d’Aigle Azur

Droit de réponse – Administrateur judiciaire d’Aigle Azur

1392 vues
13 septembre 2019 0

L’administrateur judiciaire désigné par le Tribunal de commerce d’Évry dans le cadre du redressement...

Infos du ciel : Delta Air lines, Finnair, Corsair, Tap Air Portugal, Alitalia, Singapore Airlines, etc

Infos du ciel : Delta Air lines, Finnair, Corsair, Tap Air Portugal, Alitalia, Singapore Airlines, etc

1698 vues
12 septembre 2019 0

Finnair, la compagnie aérienne finlandaise, et LATAM Airlines, la compagnie aérienne chilienne, s’associent à...