Brèves du ciel : Alitalia, Ryanair, Icelandair, Bangkok Airways, Lufthansa, Aegean airlines, Thomas Cook Aviation, etc.


La crise économique, l’arrêt des livraisons du Boeing 737Max censés devenir la plaque tournante de sa flotte, puis le coronavirus, ont contraint Icelandair, la compagnie aérienne nationale d’Islande a vendre la semaine dernière sa chaîne hôtelière et tous ses actifs immobiliers.
L’acheteur est Berjaya Land Berhad, un groupe immobilier et hôtelier malais, basé à Kuala Lumpur.
Les Malaisiens achètent ainsi 75 % de la chaîne d’hôtels Icelandair, ainsi que le terrain où se trouvent les établissements, et en deviendront propriétaires au 31 mai prochain.
Logiquement, du fait de ce changement de propriétaire, la chaîne hôtelière Icelandair sera majoritairement composée d’un conseil d’administration malais et d’un représentant des actions islandaises. Le prix de vente a été fixé à 45 millions de dollars, avec des paiements tout au long de cette année. La chaîne hôtelière possède tous ses établissements en Islande même et se compose de 15 établissements situés à la fois dans la capitale et dans diverses enclaves de la côte du pays.

Bangkok Airways annonce la fermeture temporaire de ses trois aéroports: L’aéroport de Trat sera fermé du 5 au 30 avril 2020. Les aéroports de Samui et de Sukhothai seront fermés du 7 au 30 avril 2020.

Air France vient de prendre, selon Anne Rigail la Directrice générale, « la décision sans précédent de suspendre la quasi totalité de nos vols« . Cependant, la compagnie conserve un certain nombre de vols entre Paris CDG et quelques destinations, en France et à l’étranger. L’engagement de report sans frais est maintenu afin de décaler les réservations jusqu’au 30 novembre 2020.

L’année fiscale en Irlande se termine le 31 mars. Au cours des douze derniers mois, Ryanair a gagné 950 millions d’euros, selon les comptes publiés ce vendredi. Mais l’année 2020 devrait être radicalement différente. D’une part, en raison de la catastrophe du coronavirus, qui fera perdre beaucoup d’argent à l’ensemble du secteur. Et d’autre part avec la perte de 300 millions d’euros que Ryanair devrait perdre pour la mauvaise gestion de son poste carburant.

Lufthansa a annoncé samedi dernier la démission surprise de son Directeur financier Ulrik Svensson, pour des raisons de santé. Svensson, un Suédois de 59 ans, était membre du conseil d’administration de Lufthansa depuis le 1er janvier 2017.

Thomas Cook Aviation, la compagnie aérienne du distributeur britannique qui a fait faillite en septembre dernier, vient de déposer le bilan après avoir rompu avec Condor. « Condor a annulé des contrats qui étaient valables jusqu’au 31 décembre 2021« , a déclaré Ralf Nagel, PDG de la compagnie aérienne. Condor a dû ainsi arrêter toutes ses opérations.
Thomas Cook Aviation avait été créée en octobre 2017 sous le nom d’Air Berlin Aviation GmbH et avait ensuite été reprise par Thomas Cook Group pour faciliter la croissance du grossiste en Allemagne après la faillite d’Air Berlin. En novembre 2018, la compagnie avait été renommée Thomas Cook Aviation.

Ukraine International Airlines cessera sa distribution par le biais du Sabre GDS à partir du 1er mai 2020 pour une durée indéterminée.
Tous les PNR et documents de voyage Sabre resteront valables en l’état. Si nécessaire, la réémission des billets sera possible par le biais d’un autre GDS avec le même numéro IATA, conformément aux règles tarifaires et aux politiques des compagnies aériennes applicables.
Le remboursement des billets est possible via une demande de remboursement BSP conformément aux règles tarifaires et aux politiques des compagnies aériennes applicables.

Emirates a reçu l’autorisation de transporter des passagers sur certains vols. À compter du lundi 6 avril, les premiers vols décolleront de Dubaï vers Londres-Heathrow, Francfort, Paris, Bruxelles et Zurich, à raison de 4 fréquences par semaine vers Londres-Heathrow et de 3 fréquences par semaine vers Paris et les autres villes.
Jusqu’à nouvel ordre, ces vols seront effectués à partir du terminal 2 de l’aéroport international de Dubaï et ne transporteront que des passagers en provenance des Émirats arabes unis. Emirates transportera également du fret dans les deux sens, apportant ainsi son soutien au commerce et aux ressortissants de ces pays pour l’acheminement de biens essentiels.

Dans le cadre des circonstances extraordinaires induites par la pandémie de Covid-19 et de l’impact sur le transport aérien mondial, Air Tahiti Nui met tout en œuvre afin d’apporter des solutions à chacun de ses passagers et rappelle la mise en place de mesures commerciales exceptionnelles.
Consciente des désagréments causés par la suspension de ses opérations à compter du 28 mars 2020 et pour une durée d’un mois, la compagnie rappelle que sa priorité est de protéger la santé et la sécurité de ses passagers et de son personnel.

Pour toute réservation effectuée avant le 16 mars 2020 pour des voyages compris entre le 23 mars et jusqu’au 30 avril 2020 inclus, les passagers auront jusqu’au 31 mars 2021 pour reporter leur voyage, sans frais sur le même itinéraire et la même classe de voyage. La nouvelle réservation et le choix des nouvelles dates de voyage devront s’effectuer dans un délai d’un an à compter de la date d’achat du premier billet (période de validité du billet) et/ou au plus tard le 30 septembre 2020.
Pour toute réservation effectuée avant le 16 mars 2020 pour des voyages compris entre le 1er et le 31 mai 2020 inclus, les passagers auront jusqu’au 31 mars 2021 pour reporter leur voyage, sans frais. La nouvelle réservation et le choix des nouvelles dates de voyage devront s’effectuer dans un délai d’un an à compter de la date d’achat du premier billet (période de validité du billet) et/ou au plus tard le 30 septembre 2020.

Depuis la décision du gouvernement français de suspendre les vols commerciaux entre La Réunion et Mayotte dans le but de limiter les risques de propagation dans le cadre de l’évolution de l’épidémie de Coronavirus, Air Austral est aux côtés des Autorités pour permettre, en cas de besoins, l’approvisionnement de l’île de Mayotte, le transfert de personnels de santé ainsi que l’organisation d’évacuations sanitaires.
La compagnie effectuera en ce sens, à la demande du Gouvernement et dans le cadre de la continuité de service de l’État de/vers Mayotte, une rotation exceptionnelle Cargo aux moyens de son Boeing 787-8 entre La Réunion et Mayotte ce samedi 4 avril 2020.

Conformément aux tendances de l’industrie, à partir du 2 juillet 2020, Copa Airlines supprimera la commission BSP de 1 % pour tout billet d’avion vendu sur stock Copa (CM-230).  La commission BSP en France, sera de 0% à partir du 2 juillet 2020.

Pendant que la pandémie se répand, des agences comme A4E et IATA font pression pour modifier le règlement CE 261 sur la protection des passagers et pour supprimer l’obligation qui incombe aujourd’hui aux compagnies aériennes de respecter le droit des passagers à être pris en charge. Et bien que cela puisse paraître compréhensible que dans cette crise les compagnies aériennes tentent de refuser aux passagers le droit au remboursement de leur billet, en offrant à la place des bons de voyage, les passagers ont eux aussi été fortement touchés par la crise, et beaucoup d’entre eux pourraient avoir besoin de ces remboursements de toute urgence.

Au-delà de la lutte des compagnies aériennes pour survivre à cette crise, ces activités de lobbying s’inscrivent dans une campagne plus vaste visant à supprimer de nombreuses protections des passagers. Si ces mesures devaient être adoptées, les passagers seraient privés de 80 % des droits que leur confère actuellement la directive CE 261. Il semble que les compagnies aériennes veulent abuser de l’état d’urgence actuel pour créer des règles qui seraient efficaces principalement après la crise. Sauver et soutenir le secteur de l’aviation dans la crise actuelle du COVID-19 est bien sûr de la plus haute importance, mais cela ne peut en aucun cas se faire au détriment des droits des passagers aériens dans une perspective à long terme. En fin de compte, tout plan de financement ou de sauvetage sera financé avec l’argent des contribuables. Autrement dit, ce sont les passagers des compagnies aériennes qui paient la facture. En contrepartie, ils devraient au moins pouvoir s’attendre à ce que leurs droits soient respectés et non pas détériorés.

Aegean airlines annonce ses résultats financiers pour l’année fiscale 2019, montrant une augmentation de 10 % de un chiffre d’affaires consolidé de 1 308,8 millions d’euros. Le résultat net après impôt a augmenté de 15 % à 78,4 millions d’euros.
Le trafic de passagers a augmenté de 7 %, Aegean et Olympic Air transportant 15 millions de passagers. L’EBITDA a atteint 269,4 millions d’euros, tandis que la trésorerie et les équivalents de trésorerie a atteint 516,9 millions d’euros.

La santé et la sécurité des voyageurs et des employés ont toujours été la priorité absolue d’ Alitalia. Pour cette raison, Alitalia informe les passagers qu’ils seront invités à se munir, avant l’embarquement, d’un masque respiratoire de protection qui devra être porté si un grand nombre de voyageurs à bord ne permet pas de respecter la distance de sécurité inter personnes d’un mètre.
La mesure entre en vigueur avec effet immédiat et fait partie des protocoles de lutte contre l’infection qui ont été adoptés par Alitalia conformément aux dispositions des autorités compétentes. Alitalia pourrait donc refuser l’embarquement aux passagers qui ne seront pas en possession des dispositifs de protection individuelle. Alitalia recommande aux voyageurs de porter un masque respiratoire de protection également dans les aéroports et lors de l’embarquement et du débarquement des avions.

Le SCARA – qui représente près de la moitié des compagnies aériennes françaises – se félicite que plusieurs de ces mesures répondent à certaines demandes qu’il a formulées dès le 13 mars dans un courrier adressé au Premier ministre pour demander, un aménagement de différents règlements français et européens, des aides financières pendant la durée de la pandémie et un cadre réglementaire permettant la mise en œuvre du chômage technique pour le Personnel Navigant, basé sur les travaux menés notamment par le SCARA avec la CRPN. Toutes mesures sur lesquelles il a obtenu satisfaction.
Toutefois, le SCARA alerte sur la gestion de la sortie de cette crise dont l’onde de choc continuera de résonner bien après qu’elle soit terminée et sur la nécessité d’en penser et d’en préparer dès à présent les modalités pour éviter la disparition de dizaines de compagnies aériennes françaises.
Au-delà de la seule durée de la pandémie, les prévisions mettent en évidence une chute du trafic de 46 % en 2020 et une reprise très incertaine avec une remontée du trafic échelonnée et assez lente.
Aussi le SCARA regrette que le gouvernement choisisse d’avoir recours à de simples moratoires de taxes et redevances, qui revient à alléger momentanément la trésorerie des compagnies aériennes en reportant les échéances, au lieu des dégrèvements demandés, qui permettent d’annuler totalement les charges.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Infos du ciel : Ryanair, Tap Air Portugal, French Bee, Emirates, Lufthansa, etc.

Infos du ciel : Ryanair, Tap Air Portugal, French Bee, Emirates, Lufthansa, etc.

5459 vues
27 mai 2020 5

Les compagnies Air Caraïbes et French bee, filiales du groupe Dubreuil, annoncent la reprise...

Brèves aériennes : Alitalia, Twin Jet, easyJet, Corsair, Latam airlines, Ryanair, Volotea, etc.

Brèves aériennes : Alitalia, Twin Jet, easyJet, Corsair, Latam airlines, Ryanair, Volotea, etc.

19097 vues
25 mai 2020 1

A compter du 2 juin, Alitalia reprend ses liaisons directes entre Rome et New...

Paris – Fort-de-France à 329 euros TTC avec Corsair

Paris – Fort-de-France à 329 euros TTC avec Corsair

537 vues
22 mai 2020 0

Corsair, forte d’une présence ininterrompue depuis 30 ans dans les Départements d’Outre-mer, lance une...