Brèves d’en haut : Emirates, EasyJet, Ryanair, Lufthansa, Iberia, Air Austral, Air Madagascar, Norwegian, etc.


Ryanair vient d’annoncer 3 000 licenciements de collaborateurs suite à la crise du coronavirus. La société explique que probablement d’ici le 30 juin, elle aura transporté 150 000 voyageurs entre les mois d’avril, mai et juin, alors qu’en temps normal, elle dépasse largement les 130 millions. Face à cette situation, Michael O’Leary, le patron de Ryanair, a déclaré à la télévision « si nous devons transporter si peu de passagers avec des prix minimum, nous n’avons pas d’autre choix que de nous passer d’une partie de notre personnel« . Cela signifie, selon lui, le licenciement de 15 pour cent des travailleurs tandis que les autres verront leurs salaires baisser jusqu’à 20 pour cent au cours des douze à vingt-quatre prochains mois. Michael O’Leary a déclaré avoir baissé son salaire de 50 % pour les mois d’avril et de mai et qu’il maintiendra cette réduction jusqu’en mars de l’année prochaine.
Dans le même temps, O’Leary a confirmé sa décision de contester devant les tribunaux les plans de sauvetage d’entreprises nationales par les différents États européens, les arguant de concurrence déloyale.

Iberia et Vueling, compagnies aériennes membres de IAG, viennent d’obtenir des prêts de respectivement 750 millions et 260 millions d’euros.
Les deux compagnies aériennes sont désormais suspendues à l’approbation ou non de l’organisme public, dans un accord qui « s’inscrit dans le cadre juridique établi par le gouvernement espagnol pour atténuer l’impact économique de Covid-19 », après que les compagnies aériennes aient été très impactées par l’effondrement du trafic aérien dû à l’arrêt économique suite à la pandémie de coronavirus.
« Les conventions de financement ont une durée de cinq ans, avec une date d’amortissement au 30 avril 2023, et Iberia et Vueling peuvent les rembourser à tout moment, sous réserve de notification préalable« , explique IAG dans la note. En outre, ces contrats « comprennent certaines obligations non financières visant à protéger la position des entités de financement, y compris des restrictions sur la distribution des fonds aux partenaires directs ou indirects« .

Norwegian Air Shuttle, le nom de la société mère de Norwegian, a conclu dimanche un accord avec les détenteurs d’obligations pour échanger la dette contre des actions. Désormais, la société va réduire le capital des actionnaires actuels et augmenter les actions pour incorporer les créanciers.
Après cette opération, Norwegian informera le gouvernement norvégien de sa nouvelle situation, pour avoir accès aux 250 millions d’euros encore en attente de recouvrement.  Jacob Schram, le PDG, a déclaré dimanche que cet accord avec les créanciers était essentiel pour sortir de cette crise. Malgré tout cela, Norwegian ne devrait recommencer à voler qu’en avril 2021.

Le constructeur Boeing et Singapore Airlines viennent de célébré hier la livraison du premier avion 787-10, le plus récent et le plus grand de la famille Dreamliner. Par contre, confronté à un manque de liquidités, Singapore Airlines examine actuellement l’option de vendre et de louer certains de ses avions. Cette opération permettrait à Singapore Airlines de disposer d’argent frais et de ne pas recourir à d’autres sources de financement qui pourraient compromettre sa viabilité.
Singapore Airlines possède actuellement une flotte de plus de 130 avions. Avec quelques 70 autres appareils opèrant pour ses filiale, SilkAir et Scoot.

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a suspendu l’adhésion d’Interjet pour permettre l’utilisation du centre d’échange, un mécanisme qui permet aux compagnies aériennes de régler les frais inter-compagnies sans avoir à se déplacer physiquement.
Cela a été organisé selon Markus Ruediger, directeur de la communication d’entreprise de l’IATA pour l’Amérique latine et les Caraïbes, en raison du défaut de paiement de la compagnie aérienne, dirigée par William Shaw.

easyJet a récemment lancé son Help Hub Covid-19, qui donnent accès á toutes les informations en un seul endroit, formulaire de demande de remboursement et Avoir sur vol inclus.
« Pour ceux d’entre vous qui choisissent les Avoirs sur vol, explique easyJet, ces derniers peuvent être utilisés pour une réservation à tout moment au cours des 12 mois suivants, pour des vols programmés dans les deux années suivantes. Cela inclut le calendrier de Pâques 2021 récemment publié, ainsi que le calendrier d’été 2021 qui sera en vente sous peu« .

Eurowings qui fait partie de Lufthansa Group, lance un concours d’innovation en pleine crise du coronavirus. Sous la devise « les idées prennent des ailes – défions l’avenir du voyage », Eurowings invite ainsi ses clients et ses partenaires commerciaux à unir leurs forces pour façonner l’avenir du voyage. Qu’il s’agisse de nouveaux produits et services à bord, de processus modifiés au sol lors de l’enregistrement dans les aéroports ou de services en ligne innovants dans l’application client – toutes les nouvelles idées et tous les nouveaux souhaits sont les bienvenus et seront examinés par Eurowings et sa filiale Eurowings Digital pour voir s’ils sont réalisables. Dans un premier temps, la compagnie aérienne demande à ses clients et partenaires commerciaux, via les médias sociaux, entre autres via la plateforme LinkedIn, quels services ils souhaitent que Eurowings fournisse pendant et après la crise du coronavirus.

Giovanni Giallombardo, Président du Conseil d’Administration de LuxairGroup, a le plaisir d’annoncer, après concertation avec les actionnaires, qu’il entend faire la proposition de nommer lors d’une réunion extraordinaire du Conseil d’Administration qui se tiendra très prochainement, Gilles Feith en tant que Directeur général de LuxairGroup à partir du 1er juin 2020.
Gilles Feith, actuellement Coordinateur général de la défense auprès du Ministère des Affaires étrangères et européennes – Direction de la Défense, sera appelé à mener LuxairGroup dans cette période de changements. Il apportera à LuxairGroup son expérience confirmée de gestionnaire pour faire face aux défis futurs.

Depuis hier lundi 4 mai, les compagnies aériennes de Lufthansa Group demandent à tous les passagers de porter un masque de protection à bord de leurs vols. De plus, la compagnie recommande aux passagers de les porter pendant tout le voyage, c’est-à-dire également avant ou après le trajet à l’aéroport, lorsque la distance minimale requise ne peut être garantie sans restriction. Malgré de nombreuses adaptations des procédures de service, il n’est pas toujours possible de maintenir les mesures de distanciation sociale sur un vol. Cette mesure constitue donc une protection supplémentaire pour tous les passagers. Sur les vols de Lufthansa Group, tous les agents de bord en contact direct avec les clients porteront également un masque de protection.
Le groupe se conforme ainsi aux réglementations officielles de nombreux pays européens dans lesquels le port d’un masque est désormais obligatoire dans les lieux publics.
Tous les passagers sont priés d’apporter leur propre masque de protection. Un masque en tissu réutilisable est recommandé, mais tous les autres types de protection tels que les masques jetables simples sont également possibles. Les compagnies aériennes informeront leurs passagers à l’avance par SMS ou e-mail et sur leurs sites web du nouveau règlement.

La compagnie aérienne Air Austral poursuit sa collaboration aux côtés des autorités chargées de l’organisation des opérations de rapatriements, et apporte ainsi, dans la mesure de ses possibilités, sa contribution. Dans ce cadre, Air Austral travaille depuis plusieurs semaines, en lien étroit avec le Ministère des Affaires Étrangères français, les ambassades, et ses représentations commerciales à travers le monde, pour répondre aux besoins identifiés.
Après avoir permis le rapatriement de plus de 400 ressortissants français bloqués au Maroc, en Afrique du Sud, ou encore la semaine dernière celui de 67 ressortissants français bloqués à Madagascar, Air Austral effectue, ce mardi 28 avril 2020, un vol spécial, à la demande de l’ambassade de France à l’Ile Maurice, pour permettre le rapatriement de 65 ressortissants français (dont 1 bébé), encore bloqués à Maurice vers La Réunion. 17 d’entre eux embarqueront ensuite pour le vol Air Austral à destination de Paris CDG du même jour.

Avec près d’un demi-million de remboursements en attente, la compagnie aérienne Emirates a pris des mesures proactives pour restructurer ses modes de fonctionnement et a augmenté ses effectifs afin d’accélérer le traitement des demandes en cours. Avant la pandémie, Emirates traitait en moyenne 35 000 demandes de remboursement en un mois. Elle se prépare maintenant à en traiter 150 000 par mois et vise à régulariser la situation d’ici le début du mois d’août.
« C’est une période difficile pour nous, comme pour toutes les compagnies aériennes. Nous puisons dans nos réserves de trésorerie en étant proactifs dans le traitement des remboursements, car c’est notre devoir et notre responsabilité. Nous tenons à assurer à nos clients et à nos partenaires commerciaux que nous honorerons nos remboursements et que nous faisons de notre mieux pour accélérer les choses”, a déclaré Sir Tim Clark, Président d’Emirates.





    2 commentaires pour “Brèves d’en haut : Emirates, EasyJet, Ryanair, Lufthansa, Iberia, Air Austral, Air Madagascar, Norwegian, etc.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un accident fatal, une fraude à l’échelle d’un pays ?

Un accident fatal, une fraude à l’échelle d’un pays ?

1888 vues
7 juillet 2020 0

L’Agence européenne de la Sécurité aérienne (AESA) a pris la décision d’interdire pendant six...

Brèves d’en haut : Wizz Air, Emirates, Vueling, Qatar Airways, Nok Scoot, Aegean, Corsair, Iberia, etc.

Brèves d’en haut : Wizz Air, Emirates, Vueling, Qatar Airways, Nok Scoot, Aegean, Corsair, Iberia, etc.

1628 vues
6 juillet 2020 0

La compagnie thaïlandaise à bas coût Nok Scoot a déclaré que son conseil d’administration...

Comment mettre la main sur Alitalia et la redresser ? un homme d’affaire répond

Comment mettre la main sur Alitalia et la redresser ? un homme d’affaire répond

1337 vues
3 juillet 2020 1

Germán Efromovich, ex-président d’Avianca, vient de confirmer hier devant la commission des transports de...