Brest : A bâbord, à tribord et à ras bord !


Forte de multiples grands rendez-vous festifs qui attirent une foule de touristes de tout l’Hexagone, d’Europe et au delà, pour du rock, de la chanson, de la musique traditionnelle, des régates ou encore du spectacle de rue, la Bretagne s’enflamme à partir de mercredi pour « Brest 2016 », l’incontournable rassemblement de vieux gréements.

Nées en 1992, les fêtes maritimes internationales de Brest ne se tiennent que tous les quatre ans. C’est dire l’impatience des amoureux de voiles, haubans, belles coques, chants de marins et sardines grillées. Et ils seront quelque 1300 bateaux venus de 25 pays à accaparer 9 km de quai en plein cœur de la ville pour satisfaire toutes les envies, du simple regard admiratif à la sortie en mer en passant par la visite des cales ou l’écoute d’un concert sur le pont.

Brest-1C’est l’« Hermione », la réplique de 66 mètres du navire de Lafayette parti aider la guerre d’indépendance des Etats-Unis, qui ouvrira les festivités sous les yeux de Ségolène Royal, ministre de l’écologie et de la mer, qui alors qu’elle était présidente de la région Poitou-Charente, permit la concrétisation de ce projet homérique.

brest-2Mais la frégate de la liberté aura de la concurrence dans l’élégance et le gigantisme. A quelques mètres, les russes « Sedum » et « Kruzenshtern » montreront leur 117 et 114 mètres de long, le « Libertad » argentin ses 104 m, le « Cuauhtémoc » mexicain ses 90 m, le « Stad Amsterdam » hollandais ses 76 m, sans oublier les 58 m du mythique français « Belem ».

Au total, une cinquantaine des grands voiliers d’exception de la planète seront présents pour charmer les 700 000 personnes attendus et 3000 bénévoles.

A côté de ses géants, les plus modestes canots sont loin de faire pale figure. Autour d’eux, l’animation est permanente et on s’y apostrophe dans toutes les langues au grand plaisir des spectateurs.

Reprendre en choeur un chant de marin fait partie du minimum de la rencontre. Bateaux de travail, belle plaisance, multicoques de légende, yoles à aviron… ont fait le voyage de loin pour certains afin de ne pas manquer l’événement et six territoires auront le statut d’invités spéciaux, la Polynésie, la Mélanésie, les Pays-Bas, l’Angleterre, la Russie et… le Portugal à qui la France réussit donc bien en ce moment.

brest-3Fêtes Maritimes Internationales de BrestA Brest, si la mer est reine plus que jamais durant ces journées, on en oublie pas tous les autres aspects de la vie. Ainsi les agriculteurs bretons font démonstration de leur savoir-faire et goûter leurs produits, les scientifiques expliquent leurs recherches, les enfants trouvent des lieux dédiés, les entreprises leaders de la région comme Armor Lux ou Salaün Holidays accueillent leurs clients, la Marine nationale raconte ses missions, des écrivains rencontrent leurs lecteurs, les barbecues embaument de saveurs marines, et à chaque instant, un air de musique monte d’un cabaret, d’un bateau ou de la grande scène avec entre autres Mickey 3D, Yvan Le Bolloc’h ou le bagad de Lann Bihoué.

Après trois parades nocturnes et des feux d’artifice, le moment sera venu mardi 19 juillet de quitter Brest pour la Grande Parade de l’ensemble des bateaux.

Dans une immense armada, ils rejoindront Douarnenez, au sud, pour Temps Fête, l’after dans un écrin plus intimiste et de dernières bordées jusqu’au 24 juillet.

La démonstration de l’impact économique du double rendez-vous de la pointe de Bretagne devrait alors permettre d’attendre 2020 pour hisser à nouveau la voilure.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le patron d’ Expedia Voyages revoit toute son organisation ?

Pourquoi le patron d’ Expedia Voyages revoit toute son organisation ?

1646 vues
28 février 2020 1

Au début du mois de décembre dernier, le conseil d’administration de Expedia Voyages a...

Tristesse pour le Carnaval de Nice et de la Fête du Citron

Tristesse pour le Carnaval de Nice et de la Fête du Citron

1088 vues
28 février 2020 0

Les victimes collatérales du virus sont les deux derniers défilés à Nice et Menton...

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

1464 vues
27 février 2020 0

Après une année en forte hausse, IATA est pessimiste pour 2020. Les compagnies aériennes...