La bourse fait plonger les compagnies aériennes suite au Brexit


Les investisseurs sur les transporteurs non européens sont inquiets et paniquent un peu sur la sortie du Royaume Uni de l’Europe. Ils estiment que l’impact du Brexit affaiblira sérieusement la demande entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Les marchés financiers, de Tokyo à Londres en passant par New-York, se sont nettement effondrés vendredi 24 juin alors que les grands médias britanniques ont annoncé la victoire des partisans du Brexit. La livre sterling a dévissé. Quand aux cours des actions des trois grandes compagnies des Etats Unis, ils étaient encore en baisse lundi soir.
Les trois grands transporteurs américains n’avaient pas la confiance des investisseurs

Nous saurons dans quelques semaines, si c’est un manque de vision sur les impacts financiers après la décision du peuple britannique de quitter l’Union Européenne ou si ce sont des perspectives réalistes des investisseurs. Mais pour le moment, le cours des actions de vendredi soir des trois grandes compagnies était à la baisse. American Airlines avait perdu plus de 10 %, Delta était également à la baisse (-8 %) et United Continental perdait plus de 9 %. Elles perdaient encore quelques points lundi.

brexit bourseLe patron de Lufthansa tente de rassurer

Bien que le cours de bourse était également à la baisse, Carsten Spohr, le patron du groupe allemand, tentait de rassurer ses troupes et les investisseurs « Pour nous, le plus grand groupe aérien européen, l’impact du Brexit est gérable: le Royaume-Uni représente 5 % de nos ventes totales».

Cependant …la demande pourrait être affectée

Actuellement, Lufthansa Group (Lufthansa, Brussels Airlines, Swiss, Austrian) transporte 7 millions de passagers entre l’Europe et le Royaume-Uni chaque année.

« Cependant, si les contrôles d’immigration doivent être rétablis, le désir pour les Européens à visiter le Royaume-Uni et vice versa, pourrait changer sensiblement. »

C’est un tweet de @LufthansaFlyer qui précisait ce fait.

Ryanair rit et Easyjet pleure

Seule, l’action de Ryanair était positive vendredi soir. C’est bien normal, c’est une compagnie Irlandaise ! Cependant, elle pourrait être affectée sur ces liaisons de et vers la Grande Bretagne. Pour Easyjet, c’est la douche froide. Malgré les assurances de Carolyn McCal, la CEO de la compagnie low-cost, le cours de l’action est à la baisse car les investisseurs y voient un véritable impact. Aujourd’hui la compagnie aérienne dessert des lignes régionales en France grâce aux accords européens. Il n’est pas certain que l’Europe fera beaucoup de cadeau après le divorce officiel.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

1304 vues
23 octobre 2020 0

La compagnie aérienne Cathay Pacific Airways de Hong Kong va supprimer environ 6 000...

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

1817 vues
22 octobre 2020 0

Déjà plus d’un million de morts dans le monde dont plus de 30 000...

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere

1942 vues
21 octobre 2020 1

L’histoire de cette compagnie est pour le moins compliquée. Il faudrait la plume d’un...