Belle bataille d’hélicoptères dans le ciel de Monaco


C’est un événement aérien à la fois local et atypique. La première ligne régulière par hélicoptère en France si ce n’est en Europe, Nice-Monaco change d’exploitant. Monacair assure désormais depuis lundi la liaison en lieu et place d’Heli Air Monaco l’exploitant historique depuis 40 ans qui a perdu l’appel d’offre de la Principauté en 2015.

Toutefois Heli Air Monaco conteste toujours le choix de l’Etat monégasque pour une liaison aérienne qu’il considère avoir développée.

heli air Monaco (3)La ligne Nice Monaco est empruntée actuellement par 50.000 passagers par an (100.000 il y a quelques années) via une noria d’hélicoptères et pour un vol qui ne dure que sept minutes entre l’héliport de l’aéroport et celui de Monaco à 12 km. Et cela pour un tarif bien moindre qu’une course en taxi entre l’aéroport et la Principauté.

Les deux héliports sont en rénovation 

L’Etat monégasque va investir jusqu’en 2018 dans son héliport (34/000 mouvements, 100.000 passagers) afin d’accueillir des  hélicoptères de nouvelle génération, mieux structurer les différents types de flux, améliorer le confort des passagers et assurer l’enregistrement des passagers en correspondance sur la plateforme de Nice avec les vols long-courriers ou l’aviation d’affaires.

Le nouvel exploitant, la compagnie Monacair a été fondée en 1988 à Monaco par Stéphano Casiraghi.

heliport monacoEn 2009 la société est achetée par la compagnie aérienne d’hélicoptère française SkyGroup qui a décidé, dans le cadre de l’exploitation de sa filiale SkyCam Hélicoptères, de donner à la destination monégasque une nouvelle dimension.

A noter que Pierre Casiraghi , fils de Stefano Casiraghi et de Caroline de Monaco, et neveu du prince Albert II de Monaco, est à ce jour actionnaire majoritaire de Monacair. La compagnie exploitait jusqu’ici une flotte de 20 hélicoptères destinés au transport à la demande de VIP et hommes d’affaires qui se rendent en Principauté.

Pour assurer l’exploitation commerciale de la ligne régulière avec un départ toutes les 15 minutes soit 40 à 50 rotations par jour, la compagnie à investit 17 ME pour acquérir 6 Ecureuil H130 monomoteur. L’effectif a été porté à 40 salariés dont 25 pilotes. Il devrait augmenter sensiblement en fonction de la croissance d’activités avec les beaux jours.

Monacair s’est fixé pour objectif 100.000 passagers par an en 2020. De son côté Héli Air Monaco a décidé de réagir en s’appuyant sur la société française Hélisécurité, basée dans la Var pour assurer également des liaisons au départ de Nice vers Monaco conformément à l’accord franco-monégasque de réciprocité qui permet à une société française d’intervenir sur cette ligne régulière.

Héli Air Monaco fournira son assistance sur l’aéroport niçois.

La bataille commerciale s’annonce rude avec peut être une baisse tarifaire propre à stimuler la fréquentation.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brexit, l’imbroglio impossible côté tourisme

Brexit, l’imbroglio impossible côté tourisme

1507 vues
15 février 2019 0

Deal or No Deal, accord ou pas d’accord, nul ne sait comment Theresa May,...

Un climat de tourisme Russe sur la Côte d’azur

Un climat de tourisme Russe sur la Côte d’azur

879 vues
15 février 2019 0

L’aéroport Nice Côte d’Azur est la cible actuelle de plusieurs compagnies aériennes russes qui...

A380 : Pourquoi hier Airbus a jeté l’éponge

A380 : Pourquoi hier Airbus a jeté l’éponge

1207 vues
15 février 2019 0

L’annonce hier jeudi de la fin de la production de l’A380 suscite plus de...