Un bébé trouvé dans un bagage à main à bord d’un avion Air France


Les autorités françaises ont ouvert une enquête après qu’un bébé ait été trouvé à bord d’un vol régulier d’Air France. Il était caché dans le bagage accompagné d’une jeune femme dont l’identité n’a pas été dévoilée.

Dans un récent communiqué, la compagnie nationale à précisée que le jeune enfant voyageait sans billet avec une personne adulte à bord du vol Air France 1891 qui reliait Istanbul à Paris le 7 mars dernier.

A la requête d’Air France, la police de l’air attendait l’avion à son arrivée. Pour qu’une enquête soit initiée. L’âge incertain de la jeune clandestine n’a pas été communiqué. Elle pourrait toutefois être plus âgée de sa petite taille le suppose.

Un passager témoin de la scène a précisé qu’il s’était rendu compte que quelque chose clochait. Le sac de sa voisine, posé au sol et partiellement caché par une couverture s’était mis à bouger tout seul.

Le personnel de bord contacté à fait ouvrir le sac. A leur grand étonnement, ils ont découvert qu’une petite fille était cachée dans le sac.

L’enquête s’oriente sur le fait de déterminer la raison pour laquelle la voyageuse avait décidée d’embarquer sans billet dans avec tout jeune enfant.

Le témoin qui découvrit le pot-aux-roses déclara le sac en tissu appartenait à une femme assise non loin de lui au fond de l’avion. A un moment donné, elle chercha à ouvrir le sac. Sans doute pour permettre à l’enfant d’aller aux toilettes. C’est à ce moment qu’il aperçu que le siège bougeait tout seul.

Soyons clair, le bébé était avec une personne adulte dans la même cabine. L’histoire ne dit pas si cette personne était la mère de l’enfant. Un bébé de moins de deux ans ne paye pas en principe le billet ou le prix de son billet est fortement réduit.

En manière tarifaire, la fraude porte surtout sur les taxes.

Il est vraisemblable que le bagage en cabine pesait moins de 12 kg. Reste à savoir si ses dimensions ne dépassaient pas 55 x 35 x 25 cm pour déterminer le degré de la fraude.

Plus sérieusement l’enquête devra déterminer les raisons d’un tel voyage. Tout semble possible : trafic d’enfant ? Adoption illégale ? Tentative de regroupement familial. L’enquête suit son cours.

Par contre, il est évident les contrôles de sécurité au départ d’Istanbul sont quelques peu laxistes, non ?

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment le groupe Tata s’est payé Air India

Comment le groupe Tata s’est payé Air India


11 octobre 2021 0

La société holding Tata Sons, par l’intermédiaire de sa filiale à 100 % Talace,...

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.


24 septembre 2021 0

Vistara, compagnie aérienne indienne full-service et joint venture du groupe Tata et de Singapore...

Blue Air s’installe sur l’axe Nice Londres

Blue Air s’installe sur l’axe Nice Londres


22 septembre 2021 0

Depuis le 16 septembre Londres Heathrow est desservi par la compagnie aérienne Blue Air...