Beachcomber : un nouveau logo pour aller plus loin


Beachcomber Resorts & Hotels a 65 ans ! Ce pionnier de l’hôtellerie mauricienne, dont l’histoire commence en 1952, se sent pourtant pousser des ailes.

Quand beaucoup pensent à leur retraite, la chaîne surfe plutôt sur la vague qui porte actuellement le haut de gamme et le luxe.

Forte de ses résultats opérationnels et financiers, elle se lance dans la franchise en ouvrant un 11ème resort de rêve, le Beachcomber French Riviera, à Biot, un charmant village médiévale de la Côte d’Azur, à quelques kilomètres de la mer, entre Antibes et Cagnes sur mer.

Cet établissement, ex Clarion Sofia Antipolis Country Club, a été entièrement rénové pour offrir 155 chambres, un centre congrès et une académie de tennis dotée de 33 courts.

Confié à Norbert couvreur, ancien directeur du Mauricia et du Saint-Anne Resort aux Seychelles, ce Beachcomber « métropolitain » a été inauguré avec faste.

Avec cette nouvelle implantation loin de son berceau natal, l’hôtelier mauricien commence croire de plus en plus à son développement international.

La clientèle a l’air de le suivre partout où il s’installe, au Maroc en 2002 comme aux Seychelles en 2013… en France aujourd’hui.

gilbert_C’est la raison pour laquelle, en prenant ses fonctions de CEO, Gilbert Espitalier-Noël (photo) a considéré que la chaîne devait complètement retravailler sa communication.

Les hôtels ont tous une belle notoriété, en particulier sur le BtoB, mais la marque reste tellement en retrait qu’on a presque du mal à relier les enseignes entre elles.

Quand on veut attaquer des marchés puissants comme la Chine ou la Russie, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux ; une image forte, globale et parlante, quelles que soient les cultures, est sans doute plus pertinente.

C’est aussi préférable étant donné l’évolution rapide des outils de distribution …

Voilà un an, il a donc sollicité toute ses équipes, dans tous les hôtels du groupe, il a multiplié les études et repensé entièrement la marque en s’appuyant sur le sens littéral de l’enseigne, Beachcomber, le nom qu’on donne aux chasseurs de « trésors » qui arpentent les plages.

En soi, ce genre de personnage évoque immédiatement, le calme, la paix, la simplicité, la recherche du beau par un travail patient et artisanal.

Partant de là, la chaîne a planché sur son histoire pour en faire ressortir ses 8 valeurs les plus caractéristiques : mauricien, gentillesse, savoir-faire, humain, innovation, esprit d’équipe, confiance et solidité.

beachcomberPour figurer toutes ces qualités à la fois, fini le « crabe bleu » et bonjour le nautile marin de 52 ramures, signé d’un B au centre de sa spirale et posé sur une nouvelle accroche : « the Art of Beautifull.

Avec sa police légère et dorée, ce nouveau logo est résolument haut de gamme ; il est surtout parfaitement international et rend la marque plus facile à mémoriser, à repérer, quand le nom des hôtels est parfois bien trop long ou compliqué à retenir.

Ainsi donc, le logo et la marque prévaudront désormais sur le nom des hôtels, si célèbres soient-ils.

Leurs dirigeants vont maintenant harmoniser leur marketing et décliner partout la nouvelle signature de Beachcomber, des serviettes de bain au crayon, en passant par les cartes de visite et le papier à lettre, et bien sûr la plaque à l’entrée de l’hôtel.

Bien sûr, dans Beachcomber, il y a une petite touche de nostalgie… Mais, comme le disait un personnage fellinien, « il faut que tout change pour rien ne change ».

Pour les amateurs inconditionnels de la marque, c’est l’essentiel ; ça tombe bien, ça l’est aussi pour le développement de Beachcomber.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Sun Resorts lance un challenge de vente avec Buddha-Bar Paris

Sun Resorts lance un challenge de vente avec Buddha-Bar Paris

961 vues
18 octobre 2019 0

Le groupe mauricien Sun Resorts invite les agents de voyage à participer à son...

Beachcomber Hotels revient aux fondamentaux. Entretien avec François Venin

Beachcomber Hotels revient aux fondamentaux. Entretien avec François Venin

1537 vues
11 octobre 2019 0

Pour tenir son rang face à la concurrence internationale de plus en plus âpre,...

Calme plat pour l’ hôtellerie française. Les vraies raisons ?

Calme plat pour l’ hôtellerie française. Les vraies raisons ?

1049 vues
10 octobre 2019 0

L’hôtellerie française a continué de stagner pendant ce deuxième mois de grandes vacances scolaires....