Bangkok toujours sous tension


Les manifestations anti-gouvernementales continuent à Bangkok aux carrefours de Pathumwan, Ratchaprasong, Silom (Lumpini Park), Asoke, au complexe du gouvernement (Chaeng Wattana Road) ainsi que sur l’avenue Ratchadamnoen (près du monument de la Démocratie) et à Phitsanulok Road (près de Government House).

Hier encore, les manifestants ont marché vers différentes zones de la capitale comme le siège de la Police Royale sur Rama I Road. Ils font campagne pour une réforme politique avant une élection.

Les touristes sont invités à être vigilants et à éviter les zones de de rassemblement pour leur propre sécurité. Ils sont également invités à suivre les nouvelles locales et les médias sociaux pour connaître les développements de la situation. En cas d’urgence, il faut contacter les numéros des centres d’appel figurant à la fin de cette mise à jour.

Bangkok reste en état d’ urgence à la suite de la décision de la Cour civile du mercredi 19 Février stipulant que le gouvernement de transition a le pouvoir de faire appliquer ce décret afin de maintenir la paix et l’ordre. Toutefois la Cour a également statué sur le fait que le gouvernement doit s’abstenir d’utiliser toute violence contre les manifestants anti-gouvernementaux ou de disperser une manifestation pacifique.

Mise en cause par la commission anti corruption pour sa négligence dans le règlement de la crise des riziculteurs et privée des moyens de réprimer la révolte semble que le Premier Ministre par intérim est acculé à la démission.

Abhisit Vejjajiva, ex Premier Ministre, leader du parti démocrate, lui-même victime d’une grenade projetée sur son domicile, accepte de partager la responsabilité des évènements et appelle les protagonistes à un nouveau départ pour la Thailande.
L’ex Premier Ministre insiste sur le fait que la Thailande est le seul pays d’Asie du Sud Est à n’avoir jamais été colonisé et constitue la deuxième économie la plus puissante des pays de l’ASEAN après l’Indonésie.

Le décret d’urgence de 60 jours à compter du 22 Janvier 2014, couvre actuellement Bangkok et certaines parties des provinces voisines (Nonthaburi et Samut Prakan) et aucune autres destinations en Thaïlande.
Il n’y a actuellement aucun couvre-feu imposé à Bangkok ou dans d’autres régions. Les résidents locaux et les visiteurs internationaux peuvent continuer à se déplacer dans la capitale thaïlandaise et voyager vers d’autres destinations dans le pays comme à l’accoutumée.

Bangkok est une grande ville, il est donc possible pour les résidents locaux et les visiteurs internationaux d’éviter les zones de démonstration. Le trafic dans la plupart des quartiers de la ville reste normal puisque toutes les autres routes et autoroutes ne sont pas affectées par les manifestations.

Les principales attractions touristiques de la capitale thaïlandaise, y compris le Temple du Bouddha d’émeraude, le Grand Palais et le Temple de l’Aube, sont ouverts normalement.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

983 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1440 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2570 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...