Avec Marseille et Le Havre, MSC relance la croisière au départ de France


« Ouvrir Le Havre c’est vraiment une grande opportunité pour MSC de décupler les ventes de croisières sur le marché français » nous a déclaré Patrick Pourbaix, le PDG de MSC France et Belgique, lors d’un entretien pendant le salon IFTM, ajoutant « l’ouverture du port de Marseille a été un franc succès pour les croisières MSC en Méditerranée occidentale (Italie, Sicile, Malte, Espagne). L’embarquement à Marseille au lieu du port de Gênes a été un fort vecteur d’attraction pour la clientèle française ».

En redonnant au Havre son ancien statut de port de croisière, MSC va ainsi permettre à ses clients de découvrir de nouveaux itinéraires principalement en Mer du Nord, et ce durant tout l’hiver 2021 jusqu’au printemps 2022, (novembre 2021-avril 2022) avec pas moins de 22 départs.

Ce programme inédit « Les Perles du Nord » offrira l’opportunité de découvrir en une semaine de croisière 5 villes d’Europe septentrionale à bord du MSC Magnifica.

Les escales seront les ports du Havre, de Zeebrugge en Belgique (excursions à Bruges et Bruxelles), de Ijmuiden aux Pays-Bas (pour Amsterdam), de Hambourg en Allemagne et de Southampton au Royaume Uni (excursion à Londres).

Les escales seront longues, jusqu’à 12h pour que chacun puisse profiter au maximum des opportunités de visite.

L’embarquement sera possible dans chaque port d’escale. Pour Patrick Pourbaix : « L’itinéraire du MSC Magnifica reflète ainsi la volonté de la Compagnie de continuer à renforcer sa présence en Europe et son attractivité en France, un marché à fort potentiel de croissance.

Avec une escale inédite au port du Havre, MSC Croisières contribuera indéniablement au tissu économique de la ville mais également au rayonnement touristique international de tout le territoire normand ».

« Ces croisières d’hiver ont des prix particulièrement doux, avec des premiers prix à partir de 399€/personne » a-t-il ajouté, précisant que ce sera l’occasion pendant le mois de décembre de découvrir les merveilleux marchés de Noël de ces belles villes du nord.

Il n’était pas possible de ne pas évoquer l’impact de la pandémie de la covid-19 sur les croisières. Patrick Pourbaix a été particulièrement clair sur ce sujet.

Pour lui, chez MSC Croisières la sécurité sanitaire des passagers comme des membres d’équipage est une priorité absolue, avec des installations de filtration d’air les plus performantes possibles, des normes de nettoyage et de désinfection sévères, l’interdiction de se servir soi-même au restaurant-buffet, et de nombreuses mesures efficaces sans pour autant nuire aux plaisirs d’une croisière…

Et surtout MSC a imposé des protocoles sanitaires très stricts, vaccination complète de tous à bord avec test PCR obligatoire datant de moins de 48h, contrôle de température à chaque entrée des restaurants, port du masque obligatoire dans tous les espaces clos des bateaux, bulle sanitaire complète pendant les excursions…

Cette dernière mesure pouvant évoluer en fonction des escales et de l’évolution de la pandémie. Bientôt il devrait être possible d’autoriser les passagers sur certaines escales à descendre à terre individuellement.

« A bord de nos navires, la vigilance, c’est tout le temps ! Depuis l’été dernier et la reprise lente des croisières nous avons fait voyager plus de 100.000 passagers. Si par malchance, un passager était testé positif, chaque navire dispose de cabines permettant de l’isoler ainsi que ses proches. Rapatriement, quarantaine et remboursement sont pris en charge ». Pour cela chaque passager doit avoir une assurance qui couvre le risque Covid et pour simplifier la recherche d’un tel contrat, MSC propose une assurance à 26€ par contrat, assurance souscrite auprès d’Europe Assistance.

Quant nous avons évoqué les chiffres de l’été 2021, Patrick Pourbaix nous a précisé qu’avec à peine plus de la moitié de la flotte MSC en service – seulement 11 navires sur 19 ont navigué cet été et avec en plus une jauge limitée à 70 % de leur capacité, le nombre des passagers de MSC Croisières avait quand même atteint les 40% d’un été normal de référence, celui de 2019 qui avait été une très belle année.

Ce sont des chiffres prometteurs qui marquent bien l’engouement des français pour la croisière et qui permette à MSC France d’envisager lorsque la crise due à la pandémie sera définitivement passée, un objectif de 400.000 croisiéristes français. Ils étaient 250.000 en 2019.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le MSC Seascape se positionne déjà pour l’hiver prochain

Le MSC Seascape se positionne déjà pour l’hiver prochain

1371 vues
20 janvier 2022 0

MSC Croisières ouvre d’ores et déjà les ventes du MSC Seascape, le deuxième navire...

Moovecamp : un slow tourisme bien équipé pour

Moovecamp : un slow tourisme bien équipé pour

1384 vues
18 janvier 2022 0

La pandémie actuelle a profondément modifié les habitudes et la consommation des voyages et...

FTI Voyages : Offre spéciale AGV départ le 1er janvier 2022

FTI Voyages : Offre spéciale AGV départ le 1er janvier 2022

1819 vues
28 décembre 2021 0

Offre spéciale Egypte de dernière minute pour les AGV (agents de voyages) et leurs...