Austral Lagons retrouve son esprit Start Up


Austral Lagons a le sourire.
Depuis quatre jours (lundi dernier), le Tour opérateur dirigé par Hélion de Villeneuve a repris officiellement son indépendance.

Le rachat par ses dirigeants historiques va lui permettent de renouer avec ses fondamentaux : une résa parmi les plus appréciée des agences, des produits ficelés sur des destinations maitrisées (Maurice, Seychelles et Polynésie entre autres) et un réel esprit de défricheur (un peu édulcoré il est vrai, pendant les années Thomas Cook).

« Le groupe Thomas Cook, avec ses impératifs de rentabilité et d’intégration (verticale et horizontale), ne pouvait pas aborder Austral Lagons comme une marque spécifique (les commerciaux TC commercialisent pas moins de 17 brochures au total !, ndlr). Nous représentions une goutte d’eau dans la mer  » expliquait Hélion de Villeneuve lors de son petit déjeuner presse hier au Shangri-La Paris.

 » Les impératifs de production et de distribution n’étaient tout simplement pas à la même échelle« .

Thomas Cook travaille en effet sur trois systèmes informatiques différents (par types de destinations), alors qu’Austral Lagon possède le sien propre qui, déjà à l’époque, lui avait permis une avance conséquente sur ses concurrents par une réactivité dans les demandes, une souplesse et un confort d’utilisation toujours encore aujourd’hui d’actualité.

« En rachetant la marque, nous avons également repris notre système informatique ainsi que tous le personnel du tour opérateur, soit 28 collaborateurs  » précise Alain Lebreton, Directeur Commercial et fidèle bras droit d’Hélion de Villeneuve.

Le nouveau-ex Austral Lagons pourra donc s’appuyer sur l’expérience et les compétences de ses collaborateurs, tous ravis de cette nouvelle aventure (et surtout soulagés d’éviter le prochain PSE de Thomas Cook) car aux côtés d’Hélion et d’Alain Lebreton (notre photo), on retrouve en effet parmi les « piliers » de l’entreprise Martine Santos Sousa (la magicienne de Secrets), Christine Robert (celle de la réservation), Laurence Richard et Bruce MC Namara (à la prod) ou encore Emmanuelle Roth, la nouvelle recrue, qui prend en charge la direction administrative et financière de l’entreprise.

 » Notre optimisme se fonde sur l’histoire et les succès accomplis localement depuis 2002 en matière de développement, grâce à la présence de collaborateurs compétents, d’actionnaires motivés et de partenaires fidèles  » souligne Hélion de Villeneuve qui précise que  » le risque existe bien sûr, mais nous avons acquis l’expérience au fil des années. Alors, en cas de réussite, il y aura beaucoup à gagner. »

Sa recette?? Beaucoup de technologie, une énorme dose de souplesse et sans doute une vision très claire du «?coup d’après?».

Il ne précise pas le montant de l’objectif assigné à Austral Lagons (qui réalise aujourd’hui 24 millions d’euros dont 6 pour Secrets), pas plus d’ailleurs que celui de Secrets mais compte bien une augmentation de CA  » entre 15 et 25 % » dès le prochain exercice (2014).

 » En 2013, nous serons déficitaires mais c’est bien normal compte tenu du cout de l’acquisition de la marque et de l’investissement nécessaire au redéploiement commercial « .

Côté produit, Austral Lagons relance, dès le 1er septembre, les Maldives et garde son positionnement luxe sur les îles avec la part belle à l’hôtellerie de charme, les combinés et les voyages de noces, qui a toujours fait sa force.

Le TO présentera d’ailleurs, en aout prochain, ses deux nouvelles brochures « Tahiti et ses îles » ainsi que « Océan Indien » accompagnés d’un carnet de voyage tendance disponible également le 1er septembre.

Il reste toujours le leader sur les Seychelles, Madagascar et la Polynésie et se positionne fortement sur Abu Dhabi et Dubaï « pour développer les stop overs« .

Avec un ADN B2B, Austral Lagons a pris conscience de ses lacunes en terme de site pro et s’apprête à lancer pas moins de trois sites web d’ici la fin de l’année 2013.

 » On trouvera parmi ses trois sites, un site pour traiter les produits « à la carte » de manière révolutionnaire  » indique ainsi Alain Lebreton.

Les devis les plus compliqués devraient pouvoir être traités en moins de 10 minutes,  » la cotation rapide permettant ensuite de passer du temps sur le traitement du dossier en lui-même pour la plus grande satisfaction de l’agence et de son client« .

Présent cette année à IFTM Top Résa, Austral Lagon affiche donc de grandes ambitions, avec en premier lieu celle de retrouver sa place de leader français du Moyen+/-haut de gamme sur les îles, et s’autorise même, pour y parvenir encore plus rapidement, à rechercher de la croissance externe.

« Nous regardons le marché et ne laisseront pas passer la belle opportunité qui se présentera  » indique t-il, dans un sourire, sans plus de précisions.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi edreams Odigeo se paye une plateforme de réservation d’hôtels ?

Pourquoi edreams Odigeo se paye une plateforme de réservation d’hôtels ?

1095 vues
29 janvier 2020 0

Edreams Odigeo annonce rarement de bonnes nouvelles. Sa performance boursière reste toujours basse entre...

Tourisme et Coronavirus en Chine : la Quotidienne fait le point

Tourisme et Coronavirus en Chine : la Quotidienne fait le point

1612 vues
28 janvier 2020 0

Le 31 décembre 2019 plusieurs cas de pneumonie d’origine virale ont été constaté à...

Delta Air Lines en grande forme vise toujours Alitalia

Delta Air Lines en grande forme vise toujours Alitalia

1379 vues
27 janvier 2020 0

La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines offre sûrement l’une des meilleures années de...