Ces assistants virtuels qui vont bientôt eux aussi vendre du voyage


Siri, Alexa, Echo, Google home, Cortana de Microsoft …. Les grandes sociétés du web ont un nouveau champ de bataille pour capter de nouveaux marchés. Le voyage est l’une de leurs cibles.

Dans le voyage d’affaires, on ne reste pas les bras croisés et l’utilisation de l’Intelligence Artificielle permet d’effectuer des réservations automatiquement. Des entreprises comme Concur commencent à s’intégrer dans les « assistants virtuels » qui permettront aux voyageurs d’affaires d’accéder par la voix à l’ensemble de leurs déplacements.

Ces technologies qui envahissent le monde du tourisme

Après plusieurs années où IATA a lancé la norme informatique NDC, certains agents de voyages se réveillent et crient à l’injustice. Il va falloir s’adapter et vite. Il faut désormais savoir qu’IATA travaille désormais sur la blockchain. Il ne faudra donc pas s’étonner de voir arriver cette technologie aussi bien dans l’aérien, dans l’hôtellerie et même le package.

Plusieurs compagnies aériennes ont des équipes qui œuvrent sur l’utilisation de la blockchain : Air France – KLM, Lufthansa, British Airways et même dernièrement Air New Zealand.

En attendant, Amazon collabore avec les hôteliers

Amazon et Google se battent aujourd’hui sur la commercialisation de leurs systèmes vocaux. Ils ne coûtent pas très chers et ils vont envahir les habitations des particuliers, mais également les bureaux et les hôtels. Ces systèmes utilisent l’intelligence artificielle. Ils captent vos conversations ou vos demandes et au fur et à mesure, ils vont être capables de répondre à de nombreux besoins dont par exemple la réservation d’un vol ou d’une chambre d’hôtel ou d’une voiture.

Pour le moment, si certains estiment que c’est un gadget amusant, d’autres se demandent comment peuvent-ils en tirer profit.

Plusieurs grandes chaines hôtelières testent Alexa

De grandes chaines hôtelières américaines font des tests avec Amazon Echo et Echo Dot ou Siri d’Apple. Les systèmes permettent d’offrir dans chaque chambre différents services par demande vocale.

Les clients peuvent gérer les chaines de télévision, abaisser les volets ou tirer les rideaux, ajuster la température ambiante et faire des demandes sans utiliser de télécommande ou de joindre la réception.

Marriott, Best Western et bien d’autres sont concernées

Best Western a expérimenté dans une douzaine d’établissements le système Echo. Le dispositif Echo accueille le client à son arrivée dans la chambre. Ils peuvent demander des services comme plus de serviettes ou s’informer sur les endroits pour dîner localement.

Des entreprises privées intègrent les systèmes vocaux d’Amazon ou Google afin d’ajouter d’autres services comme communiquer un mot de passe wifi. Certaines demandes communiquées par les assistants vocaux sont transmises aux plates-formes logicielles de l’hôtel. Les hôteliers doivent adapter leurs systèmes informatiques aux systèmes vocaux.

Alexa contre Cortana

Amazon et Microsoft avaient signé un accord de collaboration il y a quelques mois. Il faut dire que Microsoft propose son système vocal Cortana pour les entreprises et permet une réservation de réunions ou l’accès aux calendriers de travail. Mais Alexa d’Amazon est également présent dans les bureaux et s’adapte aux différents logiciels de bureaux.

La société commercialise d’ailleurs « Alexa for Entreprise » totalement dédié au monde du travail. Bien sûr le système permet de commander aisément des fournitures qui seront livrées par …Amazon !

Amazon avait fermé rapidement sa réservation hôtelière

On annonçait avec fracas, il y a plusieurs mois qu’Amazon allait se lancer dans le voyage. La société avait ouvert un service de réservation de chambres d’hôtels. Il a été fermé après 6 mois de fonctionnement.

Avec son assistant vocal Amazon n’a pas besoin de dépenser d’argent. Il va pouvoir coopérer avec des chaines hôtelières et réserver directement au travers de son système. Google n’a pas attendu pour proposer des vols et des hôtels sur le web et ces services seront également accessibles via l’assistant vocal Google Home.
Ne vous inquiétez pas, ils trouveront le moyen de se rémunérer pour le service !

Il existe des alternatives françaises

Par exemple, on trouve Snips qui est une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle appliquée à la voix. Elle propose un assistant vocal embarqué dans les objets de tous les jours.

Sa spécificité est qu’il n’a besoin ni de cloud, ni de données personnelles, comme Google Home ou Amazon Alexa, pour être opérationnel.

BPI France a investi dernièrement et permet à l’entreprise de mieux se développer. 

Amazon, Microsoft ou Google n’ont pas percé dans le smartphone, ces sociétés vont se rattraper sur ces assistants vocaux. Ces produits et ces fonctions sont bien réels. Le monde du tourisme va devoir vite comprendre et s’adapter à ces nouveaux outils.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Première édition niçoise réussie pour Food Hotel Tech

Première édition niçoise réussie pour Food Hotel Tech

684 vues
12 novembre 2019 0

Selon les organisateurs près de 4 800 visiteurs professionnels dont des directeurs d’hôtel ou...

Tourisme de bien être et big data, une tendance en pleine forme

Tourisme de bien être et big data, une tendance en pleine forme

1296 vues
8 novembre 2019 0

Le premier colloque sur le tourisme de bien-être et santé organisé à Enghien-les-Bains, avait...

Totalstay lance son nouveau site de réservation B2B

Totalstay lance son nouveau site de réservation B2B

930 vues
5 novembre 2019 0

Totalstay, filiale de WebBeds – le deuxième fournisseur mondial d’hébergement B2B dans le secteur...