Airbnb obligée par Bruxelles de payer sa TVA


La Commission européenne prépare une réforme du règlement pour imputer cette taxe à la plateforme américaine, même si, plus important encore, cela permettra de connaître l’ensemble de sa facturation et, surtout, celle de ses foyers, qui auront mis fin à l’opacité, l’un des points noirs pour le fisc.

Bruxelles entend réformer la TVA pour taxer la commercialisation des services touristiques, obligeant les plateformes qui agissent comme intermédiaires (qui vendent au nom et pour le compte de prestataires, c’est-à-dire les propriétaires) à être responsables de la TVA due sur la transaction.

Le projet prévoit que la plateforme doit déduire le montant de la TVA qui doit revenir à l’hébergeur, propriétaire du logement. Les plateformes ne vendent pas le produit, mais vendent pour le compte du propriétaire qui devrait alors déclarer ses revenus.

Cette nouvelle règle exclura les agences de voyages qui continueront comme avant, avec un régime de TVA spécifique.

La plateforme, selon cette mesure européenne, ne serait en droit de bénéficier d’aucune exonération applicable à l’opération.

Cette mesure n’est pas encore entrée en vigueur et devrait être prête d’ici le 1er janvier 2025.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment Hilton veut percer partout aux US et en Asie

Comment Hilton veut percer partout aux US et en Asie

2055 vues
16 avril 2024 0

Après une belle année 2023 au cours de laquelle Hilton a réalisé le plus...

Les clients privilégient les hôtels à Séville

Les clients privilégient les hôtels à Séville

2457 vues
15 avril 2024 0

Les hôtels de Séville ont déjà atteint 61,66 % d’occupation pour cet été. Il...

Calme plat pour l’hôtellerie française

Calme plat pour l’hôtellerie française

2444 vues
12 avril 2024 0

Le mois de février 2024 fut un mois relativement calme pour l’hôtellerie française qui...