Air France pourrait-elle finalement disparaître ?


Les actions d’Air France ont chuté de 14 % en début de séance lundi dernier, réagissant aux derniers événements de la compagnie aérienne en difficulté. Cette chute est intervenue après l’annonce de la démission du patron et des perspectives négatives du groupe franco-néerlandais. Depuis Janvier, Air-France KLM a cédé plus de 48 % de sa capitalisation boursière !

Le gouvernement français n’interviendra pas

S’il est évident que le gouvernement ne peut ignorer ce qui se passe chez Air France ; il ne semble pas que les pouvoirs publics vont aider la compagnie aérienne. Le ministre des finances, Bruno Le Maire, n’a pas hésité à dire qu’Air France pourrait « disparaître ».

Un test pour le gouvernement

La réponse du gouvernement est considérée comme un test sur les réformes du travail lancées par Emmanuel Macron.

L’état doit faire face à la grève des chemins de fer et ne peut donc faiblir face aux employés de la compagnie aérienne.

Le ministre des finance ajouté que « la survie d’Air France est dans la balance » et ajoutait : « l’Etat ne servirait pas de filet de sécurité pour les dettes de la compagnie aérienne ». L’état français détient encore 14,3 % du groupe Air France-KLM. 

« Je me dois de réagir face à l’idée que le gouvernement serait le réel dirigeant d’Air France, son président n’étant qu’une +marionnette+ et son DRH l’exécuteur des directives de l’Etat », affirme Jean Marc Janaillac, également PDG d’Air France-KLM, dans un courrier interne adressé au SNPL.

Des pertes importantes

Air France-KLM a enregistré une perte nette de 269 millions d’euros au premier trimestre de l’année. Le groupe a déjà revu à la baisse ses prévisions de performance financière pour 2018. Les investisseurs ont déjà anticipé les mauvais résultats.

Les grévistes étaient encore de la fête hier 8 Mai….

Les vols long-courriers étaient assurés à 95 %, les vols moyen-courriers assurés à 75 % et les vols court-courriers à 80 %.

L’intersyndicale d’Air France s’est réunie mardi matin, pour trouver la ligne à adopter après la démission du PDG. Elle n’avait pas réussi à trouver de ligne commune lors d’une première réunion lundi soir.

L’inquiétude chez les néerlandais de KLM

La tournure des événements chez Air France plongée dans une profonde crise sociale suscite de vives inquiétudes chez son partenaire néerlandais KLM et creuse les différends dans le mariage de raison qui unit les deux compagnies aériennes.

Alors que le transporteur tricolore nage en eaux troubles, fragilisé par un mouvement de grève qui a provoqué le départ du PDG du groupe, le laissant vulnérable dans un ciel ultra-concurrentiel, les salariés de KLM sont lassés et en colère.

La crise met en lumière les profondes différences culturelles et sociales entre les deux pays : les Néerlandais ne sont pas habitués aux conflits sociaux qui tournent aux rapports de force entre direction et syndicats.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Czech Airlines licencie tout son personnel

Czech Airlines licencie tout son personnel

1782 vues
1 mars 2021 0

Affectée très durement par la crise sanitaire de Covid, la compagnie aérienne nationale de...

Brèves du ciel : Air Côte d’Ivoire, Korean Air, Ukraine International Airlines, Emirates, Edelweiss, etc.

Brèves du ciel : Air Côte d’Ivoire, Korean Air, Ukraine International Airlines, Emirates, Edelweiss, etc.

1503 vues
23 février 2021 0

La Federal Aviation Administration (FAA) a confirmé qu’elle intensifierait les inspections des Boeing 777...

Le réseau APG fête ses 30 ans d’existence

Le réseau APG fête ses 30 ans d’existence

1205 vues
22 février 2021 0

APG Network, premier représentant mondial de compagnies aériennes, célèbrera tout au long de l’année...