Air Austral, les partenariats comme levier stratégique


Décidément Air Austral tient la forme.

Ses nouvelles couleurs s’installent progressivement dans le ciel et, du 16 décembre au 17 janvier 2015, elle va proposer 6 vols additionnels entre Marseille et St-Denis.

Mais ce n’est pas tout : le transporteur réunionnais vient également de signer un accord de code share avec Air France, qui entrera en vigueur le 15 décembre prochain et lui permettra d’ajouter 43 destinations à son offre européenne.

En soi, cet événement n’a rien d’exceptionnel ; Air Austral a déjà de nombreux accords commerciaux, avec Luthansa notamment, avec Air Mauritius, South African Airways, Jet Airways ou encore Thaï Airways.

Sauf que pour elle, ces partenariats sont au cœur de sa stratégie.

Dans le contexte économique actuel, avec une légère baisse de la recette unitaire (de – 1 à – 2 %), un marché affaire qui fléchit et une activité loisirs qui marche beaucoup sur les promotions, la compagnie réunionnaise préfère en effet jouer la prudence et nouer des partenariats forts plutôt que de tenter seule de nouvelles aventures.

L’expérience australienne ou celle de la Nouvelle Calédonie l’a presque mise à terre en 2012 ; pas question de recommencer.

Pour étoffer son réseau international, en Chine par exemple, ou bien vers l’Inde, destination historiquement naturelle pour un transporteur réunionnais, Air Austral compte donc sur sa réputation de fiabilité et sur le dynamisme de son redressement pour susciter l’intérêt de partenaires capables de relayer ses ambitions par la force de leur implantation, de leur réseau et de leur flotte.

Une tactique qu’elle emploie déjà pour se développer en Europe, sur l’Allemagne et la Grande Bretagne dans un premier temps, puis, si le marché se réveille un peu, vers l’Espagne et l’Italie.

Au plan régional, Air Austral regarde bien sûr vers l’Afrique du Sud, où le taux de remplissage de son vol Réunion-Johannesburg conserve encore des marges de progression.

Jean-Marc_Grazzini_air australMais elle surveille aussi la montée en puissance des projets estampillés « Îles Vanilles ». Dès que ce concept aura pris une réelle consistance, estime Jean-Marc Grazzini, le dga commercial d’Air Austral, le développement des combinés entre les Seychelles, Maurice, Madagascar et La Réunion, des destinations très différentes entre elles et parfaitement complémentaires, pourrait certainement lui ouvrir de belles perspectives.

Si prudente qu’elle soit, cette stratégie de croissance implique un produit à la hauteur des partenaires potentiels.

D’où l’importance du chantier ouvert avec la nouvelle robe des avions d’Air Austral et la rénovation de 3 classes, Club, Confort et Loisir, dont les sièges devraient tous être changés entre la fin 2016 et le courant de l’année  2015.

D’où également, l’importance que la compagnie accorde à la rénovation de son service.

Au sol, sur Saint Denis, elle propose désormais deux salons distincts, Club et Confort.

À bord, elle offre une palette de divertissements plus riche et plusieurs prestations annexes, des « extras », qui permettent au passager Loisirs de personnaliser son vol, par le choix du siège ou par un accès plus large à la presse notamment.

À bord toujours, la compagnie a déjà entièrement repensé sa gastronomie mais, dès la fin janvier 2015, elle ajoutera à son offre « d’extras » Loisirs six menus optionnels que l’on pourra pré-réserver en ligne et qui seront intégrés au tarif commissionné des agents de voyages.

D’où enfin, l’attachement de la compagnie à son identité réunionnaise, comme élément à la fois différenciant pour le produit et mobilisateur pour un personnel insulaire à plus de 75 %.

De ce point de vue, le travail sur la rénovation du produit a été une excellente occasion de renforcer la cohésion des équipes tout en mesurant leur adhésion aux projets de l’entreprise.

Sur un effectif total de 900 personnes, par exemple, une bonne centaine a contribué directement ou indirectement à l’élaboration des 6 menus « extras ».

Un tel engagement devrait pouvoir rassurer Marie-Joseph Malé, le Pdg d’Air Austral, et son staff. Ils semblent en effet avoir acquis la légitimité nécessaire pour avancer avec le soutien du personnel.

D’autant plus que la compagnie s’est redressée dans un temps record et dans un contexte économique délicat…

Pour redonner confiance ; il n’y a pas mieux, non ?

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1640 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2345 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

2140 vues
11 juillet 2019 0

Selon les professionnels de la distribution des voyages, notamment sur internet, les réservations traitées...