Air Algérie : enfin vers la privatisation ?


Air Algérie vit, comme d’autres compagnies aériennes du Maghreb, une situation financière difficile. Plusieurs observateurs estiment que la compagnie algérienne pourrait être privatisée.

Une possible faillite de la compagnie aérienne

Selon un media algérien, le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche (photo), n’aurait pas hésité à brandir le spectre de la faillite de la compagnie aérienne, dans une correspondance adressée à ses employés.

Des rumeurs de licenciements massifs

Les rumeurs vont bon train sur la possibilité que le gouvernement lance un plan de licenciement, pour encouragé les investisseurs éventuels. Il faut bien reconnaître que la masse salariale est disproportionnée en fonction du nombre d’avions de la compagnie algérienne.

Royal Air Maroc fait des bénéfices pour une flotte identique

La RAM ne bénéficie pas des avantages hors normes que possède Air Algérie : « pas de subventions étatiques permanentes, pas de réseau
de distribution hors norme comme les 150 agences d’Air Algérie, une diaspora bien moins nombreuse » …. Pour une flotte de 56 appareils,
la RAM emploierait 3 100 employés alors qu’Air Algérie pour le même nombre d’avions emploierait 10 000 employés.

L’Open Sky n’a pas réduit la puissance de la RAM

Alors que la Tunisie va signer un accord d’Open Sky avec l’Europe, le Maroc navigue en milieu largement concurrentiel. La plupart des low-
cost desservent les principales villes marocaines. Aujourd’hui, la Tunisie comme l’Algérie avaient tenté de préserver leur compagnie
nationale sans succès.

La crainte de reproduire Khalifa Airways

Le gouvernement algérien chercherait à gagner du temps en remettant Air Algérie plus fiable financièrement.

Dans un deuxième temps, il sera sûrement nécessaire de privatiser la compagnie aérienne avec des actionnaires reconnus. Ce ne sera pas une mince affaire.

Dans tous les cas, il est hors de question d’accepter le montage d’une nouvelle compagnie comme ce fut le cas avec Khalifa Airways.

Cet historique malheureux reste gravé chez nos amis algériens.

Pour ce qui est de l’Open Sky, sauf surprise, on ne verra aucun accord se signer pour un certain temps.

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Air Algérie : enfin vers la privatisation ?

    1. Le problème de la modernisation d’Air Algérie est celui d’une révolution culturelle, rationaliste et efficace en terme de gestion, de management et de communication. Pourtant la compagnie possède une flotte très moderne, des pilotes très compétents. Malheureusement une grande partie du personnel fonctionne toujours avec une mentalité de l’ancien système et a un comportement bureaucratique vis à vis de la clientèle et in fine « ne défend pas son outil de travail » . Cependant malgré qu’une partie de sa clientèle soit devenue « misérabiliste » et que son esprit d’assisté, héritage de l’Etat providence, persiste, la cie bénéficie toujours d’une bonne image de marque.Le comparatisme avec le Maroc n’est pas pertinent car il s’agit de deux systèmes politique et managérial différents.Air Algérie doit continuer de faire des efforts d’amélioration de son image de marque.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouvelles du ciel : Garuda Indonesia, Alitalia, Finnair, Luxair Luxembourg airlines, El Al, Austrian Airlines, etc

Nouvelles du ciel : Garuda Indonesia, Alitalia, Finnair, Luxair Luxembourg airlines, El Al, Austrian Airlines, etc

2042 vues
10 juillet 2020 0

Le nombre de vols d’ Alitalia sur la Sicile et les Pouilles est en...

Level France arrête toutes ses opérations

Level France arrête toutes ses opérations

8265 vues
9 juillet 2020 29

Le groupe IAG, propriétaire de Bristish Airways, Iberia ou encore Vueling a décidé de...

Lufthansa baisse le salaire de ses dirigeants

Lufthansa baisse le salaire de ses dirigeants

1558 vues
9 juillet 2020 0

Les 9 milliards d’euros d’aide publique ne suffiront pas à mettre de l’ordre dans...