Aéroport Paris CDG : la question des trois terminaux 2A, 2C et 2D


Avec une certaine discrétion, ADP a prévu en décembre de fermer simultanément les terminaux 2A, 2C et 2D de l’aéroport Charles de Gaulle qui seront peu ou prou remplacés par le Terminal 1 qui rouvrira à cet effet et qui deviendra le terminal de pas moins de 36 compagnies aériennes et pas des moindres. On parle d’une fermeture des 3 terminaux 2A-2C-2D pour une durée d’au moins 18 mois.

Le changement de terminal ne concerne que des compagnies régulières qui devront déménager suivant un planning qui s’étale en 2 phases, la première du 1er au 9 décembre et la deuxième du 9 au 13 janvier 2023.

Quand on voit les problèmes actuels de circulation pour accéder aux terminaux 2A-2B-2C et 2D, et si on se souvient que l’accès au terminal 1 n’est pas forcément celui qui est le plus fluide, on ne peut qu’imaginer les problèmes que la fermeture de 3 terminaux va avoir.

Les bus, les taxis et les voitures qui viennent déposer les passagers en partance, auparavant difficilement étalés sur 3 terminaux vont se retrouver sur le seul terminal 1 ! Bonjour les bouchons !

Et la dépose minute risque d’être souvent saturée, car il ne faut pas oublier qu’un certain nombre de véhicule de type Uber, l’utilise pour attendre leurs clients. C’est simple ils entrent, stationnent le temps limite, ressorte font le tour et re-rentre, ainsi de suite…

Mais cette concentration de vols sur ce seul terminal va aussi poser des problèmes aux passagers. Car si à sa construction le Terminal 1 était un des plus modernes au monde, les conditions de sécurité et de contrôle plus strictes ont largement changé et nécessitent de plus en plus de place et de plus en plus de temps pour les pratiquer.

Ici il est difficile de pousser les murs et le premier souci sera sûrement le contrôle des bagages à main.

Y aura-t-il assez de lignes de contrôle pour que celui-ci soit fluide ? Quand par exemple pour un vol de Paris à Francfort au terminal 2B un dimanche matin en septembre dernier il fallait attendre plus d’une heure pour simplement passer le contrôle des bagages à main, il y a de quoi se poser des questions.

La même problématique concerne ensuite le passage des formalités de police qui peuvent prendre beaucoup de temps, même avec les portiques « Paraphe », dont on sait malheureusement par expérience qu’ils sont rarement tous opérationnels à 100 %. En tout cas, il parait raisonnable de prévoir des délais encore plus importants imposés aux voyageurs pour embarquer au Terminal 1.

ADP se félicite que durant la fermeture du terminal 1 des travaux de modernisation des salons des compagnies ont été réalisés, c’est très bien mais cela ne concerne qu’une minorité de passagers. Et cela n’a pas vraiment d’impact sur la fluidité de circulation du public au sein du terminal qui risque d’être le problème principal.

Et pour les arrivants, la livraison des bagages, qui n’est pas vraiment le meilleur service d’ADP à l’heure actuelle a-t-elle été optimisée ?

Très récemment pour un vol de Qatar Airways , un Airbus A 380 avec ses centaines de passagers, la livraison des bagages a été bloqué pendant plus d’1h30 pour un problème technique au sous-sol de la salle des bagages…

Enfin pour les passagers qui sont habitués à partir régulièrement du même terminal, il y a des risques d’erreurs et de retards dans les premiers jours, surtout que ce grand chambardement ne se contente pas seulement de muter un certain nombre de compagnies vers le seul terminal 1, il y en a d’autres qui vont rejoindre le 2B qui lui reste en service et certaines comme Emirates, par exemple, changeront 2 fois de terminal en moins d’un mois.

En tout cas voici le planning prévisionnel de ce chassé-croisé des changements de terminaux pour les compagnies qui devront impérativement déménager au cours de la seule nuit précédente.

Cette liste qui ne concerne que les compagnies devant changer de terminal se veut aussi exhaustive que possible. Mais il est recommandé de vérifier directement auprès de chaque compagnie concernée.

1ère vague étalée du 1er au 8 décembre 2022

Aegean : 2 décembre du 2B au T1
Air Algérie : 5 décembre du 2C au T1
Air Austral : 5 décembre du 2C au 2B
Air Baltic : 6 décembre du 2D au 2B
Air India : 6 décembre du 2C au T1
Air Malta : 7 décembre du 2D au 2B
Air Sénégal : 6 décembre du 2C au 2A et le 12 janvier du 2A au T1
Air Serbia : 6 décembre du 2C au 2B
Austrian: 1er décembre du 2B au T1

British Airways : 5 décembre du 2C au 2B
Brussels Airlines : 1er décembre du 2B au T1
Bulgaria Air : 5 décembre du 2D au T1

Cathay Pacific : 8 décembre du 2C au T1
Croatia Airlines : 6 décembre du 2D au 2B
CSA Czech Airlines : 7 décembre du 2D au 2B

Egyptair : 5 décembre du 2A au T1
Emirates : 8 décembre du 2C au 2A et le 10 janvier du 2A au T1
Etihad Airways : 8 décembre du 2C au T1
Eurowings : 1er décembre du 2B au T1

Finnair : 7 décembre du 2D au 2B
Fly One : 6 décembre du 2C au T1
Georgian Airways : 9 décembre du 2C au 2B

Icelandair : 2 décembre du 2B au T1
ITA/Alitalia : 9 décembre du 2D au 2F
Kuwait Airways : 8 décembre du 2C au T1

LOT : 2 décembre du 2B au T1
Lufthansa : 1er décembre du 2B au T1
Norwegian : 2 décembre du 2B au T1

Oman Air : 6 décembre du 2A au T1
Qatar Airways : 9 décembre du 2C au T1
Royal Jordanian : 5 décembre du 2C au 2B

SAS : 2 décembre du 2B au T1
SATA Acores : 6 décembre du 2D au T1
Saudia : 9 décembre du 2C au T1
Singapore Airlines : 7 décembre du 2C au T1
Sky Express : 6 décembre du 2D au T1
Srilankan : 5 décembre du 2A au T1
Swiss : 1er décembre du 2B au T1

Turkish : 7 décembre du 2C au T1
Ukraine International Airlines : 6 décembre du 2C au T1

2ème vague du 9 au 13 janvier 2023

Aer Lingus : 9 janvier du 2E au T1
Air Canada : 11 janvier du 2A au T1
Air Madagascar : 11 janvier du 2A au T1
Air Sénégal : (2ème changement) 12 janvier du 2A au T1
Air Tahiti Nui : 11 janvier du 2A au 2B
All Nippon Airways : 13 janvier du 2E au T1
American Airlines : 9 janvier du 2A au 2B
Asiana Airlines : 13 janvier du 2E au T1

Belavia Airlines : 9 janvier du 2E au 2B
El Al : 13 janvier du 2A au 2B
Emirates : (2ème changement) 10 janvier du 2A au T1
Flyr : 13 janvier du 2B au T3
Iran Air : 10 janvier du 2A au T1
Play : 9 janvier du 2B au T3
United Airlines : 9 janvier du 2A au T1

Il est évident qu’ADP a parfaitement prévu et anticipé le flux des appareils qui vont transiter au Terminal 1 qui sera très chargé avec pas moins de 36 compagnies régulières et deviendra le plus gros hub de CDG depuis la création de l’aéroport mais il reste un doute sur la capacité du bâtiment à supporter sans à-coup un tel afflux de visiteurs au départ et à l’arrivée aux heures et jours de pointe.

Pour le moins, cette longue période de travaux ne risque pas de permettre à l’aéroport Roissy CDG d’améliorer son classement des meilleurs aéroports mondiaux, même si au final on ne peut que le souhaiter.

Frédéric de Poligny





    1 commentaire pour “Aéroport Paris CDG : la question des trois terminaux 2A, 2C et 2D

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le tourisme de Luxe veut revoir ses chinois

Le tourisme de Luxe veut revoir ses chinois

2570 vues
27 janvier 2023 0

Le secteur européen du luxe se réjouit de la fin des fermetures pandémiques en...

Tourisme en Egypte : Travel Evasion réouvre Taba et le Nouveau Grand Musée du Caire

Tourisme en Egypte : Travel Evasion réouvre Taba et le Nouveau Grand Musée du Caire

2546 vues
25 janvier 2023 0

Taba Heights, station balnéaire de la Mer Rouge avec des hôtels 5* offre la...

Tourisme en Grande Bretagne : Vive le Roi

Tourisme en Grande Bretagne : Vive le Roi

2525 vues
24 janvier 2023 0

Des millions de personnes à travers le pays et le Commonwealth sont invitées à...