Accorhotels au capital d’Air France : les raisons d’en douter


AccorHotels a déclaré étudier la possibilité d’acquérir une participation minoritaire dans Air France-KLM. On peut légitimement se poser de nombreuses questions.

AccorHotels confirme son étude

La société a publié un communiqué : « AccorHotels confirme avoir repris ses réflexions sur le sujet, étant à un stade très précoce d’évaluation de la faisabilité. Les termes éventuels seront discutés en temps utile avec Air France-KLM ».

L’état Français pourrait envisager de vendre

La vente de la participation de l’état dans Air France-KLM ne serait pas une grande surprise. La vente de sa participation de 14,3 % dans le groupe aérien permettrait d’évacuer un problème politique comme celui de la SNCF. Cependant, l’état français avait indiqué vendre au meilleur prix possible.

Que ferait un groupe hôtelier d’une compagnie aérienne ?

Quand on regarde les grands groupes hôteliers, aucun ne possède totalement ou en partie une compagnie aérienne. Si tous les groupes
ont des accords commerciaux avec des compagnies aériennes, il ne parait pas à priori très logique d’avoir des liens financiers avec une
compagnie aérienne.

AccorHotels, une compagnie globale ?

Si AccorHotels parvient effectivement à racheter une participation minoritaire dans le groupe aérien, on pourrait croire à la constitution d’un groupe global avec de l’hôtellerie, de la location de vacances et de l’aérien. Mais est-ce bien sérieux avec une participation minoritaire ? Peut-être que les actionnaires qataris pourraient trouver un moyen indirect d’entrer dans Air France-KLM.

AccorHotels poursuit son expansion mondiale

Actuellement, AccorHotels compte plus de 4 300 hôtels dans 100 pays différents à travers le monde et la société poursuit sa croissance, après avoir récemment annoncé le rachat de la chaîne suisse Mövenpick.

Sébastien Bazin a sûrement des ambitions pour aller au-delà de l’hôtellerie mais pour le moment son incursion dans la location de vacances n’est pas couronnée de succès.

Enfin, il n’est pas certain que le cours de bourse reste à la hausse avec une minorité dans un groupe aérien non stabilisé.

Plusieurs scénarios peuvent être envisagés

Une première option serait d’aider le gouvernement à sortir du groupe aérien et des problèmes qui vont avec.

Si l’opération se fait, l’état pourrait vendre ses actions Air France-KLM contre une participation chez AccorHotels. C’est une option citée par plusieurs médias financiers.
Mais la question se pose sur la stratégie du groupe hôtelier qui aurait un pied minoritaire dans le groupe aérien. Est-ce une opération transitoire ou est-ce une volonté stratégique ?

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

CroisiEurope lance ses croisières sur le Nil

CroisiEurope lance ses croisières sur le Nil

812 vues
20 novembre 2019 0

Dès février 2020, CroisiEurope propose de découvrir les plus beaux sites de l’Egypte antique,...

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

1466 vues
19 novembre 2019 0

TAP Air Portugal augmentera son offre vers l’Amérique du Nord en mars 2020. Les...

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

1698 vues
18 novembre 2019 0

Marc Rochet est une véritable « pointure » dans le transport aérien français. Non content de...