A ITB Berlin, le tourisme africain veut reprendre des couleurs


« Sachez-le, il n’y a que trois pays (sur plus de cinquante) en Afrique touchés par Ebola« . Mais malgré cet implacable réalité indiscutable, c’est l’ensemble du tourisme du continent africain qui subi l’ostracisme de la part des touristes américains et européens confrontés à la peur du virus. A Berlin, dans les allées du salon ITB, les professionnels du voyage en Afrique ont tenu à rétablir la vérité.

« Ebola a été associé injustement avec l’ensemble de l’Afrique. La généralisation qui a eu lieu est vraiment très injuste« , a ainsi déclaré Taleb Rifai, le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Selon les chiffres de l’organisation qu’il préside, avec 56 millions de touristes en 2014, l’Afrique a enregistré une petite croissance de 2 %, un taux très faible par rapport aux autres continents tels l’Europe avec 4 % de touristes en plus, l’Asie avec 5 % ou encore l’Amérique avec ses 7 %.

Commencée fin 2013, cette terrible épidémie, la plus grave depuis la découverte du virus dans les années 1970, a pris racine, à l’origine, au sud de la Guinée avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone.

Aujourd’hui l’épidémie a fait 9.800 morts, un nombre malheureusement sous-estimé, de l’aveu même de l’OMS, avec près de 24.000 cas recensés, presque tous dans ces trois pays.

Mais les voisins pourtant géographiquement très lointains, on subit l’amalgame de l’Afrique avec Ebola.

« Nous avons eu des annulations dues à la crainte d’Ebola« , raconte sur l’ITB un responsable de l’office de tourisme kényan.

Ce phénomène d’amalgame fâcheux a été subi par des pays très divers tels la Namibie, le Sénégal, le Bénin, le Burkina Faso ou la Côte d’Ivoire…

« Nous avons eu des réservations annulées à cause de la peur d’Ebola. Pourtant en Côte d’Ivoire, il n’y a pas eu un seul cas« , explique ainsi Marie France Adieme-N’Dja de l’Office national du tourisme ivoirien.

Pourtant « la distance est plus grande entre le Kenya et l’Afrique de l’Ouest qu’entre l’Afrique de l’Ouest et l’Amérique du Nord« , insiste Taleb Rifai.

itb berlin-Village-Kids-HeaderLe président de l’OMT fait d’ailleurs la promotion du site unite4westafrica.org qui a été mis en place par différentes organisations touristiques afin de véhiculer une image positive de l’Afrique de l’Ouest et stimuler l’envie de visiter les pays de la région non touchés par Ebola.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Sri Lanka cherche des sous pour relancer son tourisme

Le Sri Lanka cherche des sous pour relancer son tourisme

1117 vues
20 février 2020 0

La Direction du Tourisme du Sri Lanka voudrait bien obtenir un budget du gouvernement...

Tourisme et coronavirus : pourquoi on annule tout azimut

Tourisme et coronavirus : pourquoi on annule tout azimut

2024 vues
19 février 2020 0

Si le salon aéronautique de Singapour qui s’est miraculeusement déroulé, il y a quelques...

Trafic aérien : La France est-elle toujours championne en gestion aéroportuaire

Trafic aérien : La France est-elle toujours championne en gestion aéroportuaire

1622 vues
18 février 2020 0

Il n’y a pas trop de secteur d’activité où la France peut s’enorgueillir d’une...