A Dubai Selectour prend de la hauteur


Le 9ème congrès Selectour qui vient de s’achever à Dubaï samedi dernier aura été remarquable à plus d’un titre. Outre le fait que pendant 3 jours (du 5 au 9 décembre) on aura vu défiler sur scène et dans les allées du JW Marriott Marquis, les plus grandes personnalités du Tourisme français (ainsi que quelques vedettes du show business et de la politique d’ailleurs), on aura senti concrètement un vent nouveau sur la profession d’agents de voyages au sens large du terme, vent d’autant plus agréable au vu des chaleurs intenses à l’extérieur du building.

« Nous sommes désormais dans le concret, affirme haut et fort le président du Directoire de Selectour, Laurent Abitbol, après avoir l’année dernière fixé les objectifs, je construis avec vous les dix ans à venir« .

Et il est vrai que désormais Selectour, avec le GIE qui représente aujourd’hui plus de 5 milliards d’euros de volume d’affaire, ne devrait pas s’arrêter là.

Évidemment à Dubaï devant quelques 580 participants (un record d’affluence), on a beaucoup parlé de la main mise du président du Directoire et de son style direct ainsi que de sa franchise souvent désarmante, mais tous ont reconnu que, depuis son arrivée à la tête du réseau, les choses, du moins économiquement, avaient considérablement évolué.

Sans parler des négociations fournisseurs, menées au pas de charge et largement bénéficiaires au final pour les adhérents.

« Dans le système coopératif antérieur, il y avait beaucoup de débats et énormément de perte de temps. Je veux toujours aller à l’essentiel, et le plus vite possible« .

Efficacité, coordination et travail en commun sont donc les valeurs affichées d’un président qui a ses détracteurs certes mais également beaucoup d’admirateurs parmi les adhérents, il faut le reconnaitre.

Et même chez les fournisseurs qu’on aura pu entendre notamment lors du grand débat public avec un plateau prestigieux sur scène (les Présidents et Directeurs généraux de Asia, Fram, Boomerang, TUI, Visit Europe, Jet tours, Voyamar, Thalasso N°1, Easpack et easyvoyages) qui aura débouché sur des pistes déjà évoquées par le passé (prix nets, commissions variables ou encore étalement des paiements) mais toujours hélas d’actualité.

Dubaï en toile de fond

Avec de très belles excursions, des moments festifs et d’émotions, sans oublier des séances de travail de bon niveau, le 9ème congrès Selectour à Dubaï fera partie selon nous des meilleurs crus depuis 10 ans.

La présence exceptionnelle de Jean Louis Borloo (et dans une moindre mesure dans un style différent, de celle de Dany Brillant) aura contribué à la réussite de ce rendez-vous annuel avec la beauté de l’émirat en toile de fond.

Dubaï, longue ville bâtie le long de la mer (70 km de long et 25 km de large environ), parcourue par un immense réseau de très larges avenues et d’autoroutes de 4 à 8 voies, est la ville où les architectes du monde entier ont laissé toute liberté à leur imagination pour bâtir des buildings aussi fabuleux qu’étranges.

Une ville attachante avec une âme, contrairement aux préjugés, et avec une chaleur  365 jours par an, dont on aura eu un bel aperçu pendant ces 3 jours.

Un grand merci  à tous les acteurs externes (en particulier à l’excellente compagnie Emirates) et internes au réseau Selectour pour leur professionnalisme, et un clin d’œil amical à Sophia Belkhir, dans sa gestion discrète mais toujours efficace, de l’événement.

PR
Depuis Dubaï





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Kuoni France lance son grand challenge sur les Maldives

Kuoni France lance son grand challenge sur les Maldives


18 juin 2019 0

Jusqu’au 31 juillet 2019, les agents de voyage pourront gagner avec Kuoni France des...

Pourquoi les agences de voyages allemandes souffrent ?

Pourquoi les agences de voyages allemandes souffrent ?


17 juin 2019 0

Les agences de voyages et les voyagistes en Allemagne craignent de mauvaises ventes cet...

Thomas Cook : quand même des hôteliers rachètent des actions

Thomas Cook : quand même des hôteliers rachètent des actions


12 juin 2019 0

Si tous les médias évoquent la possibilité que le principal actionnaire de Thomas Cook...