Ha ! Qu’est-ce qu’on est serré, au fond de cette boite !


Le lobbying, un anglicisme qui s’est invité assez tardivement parmi les institutionnels de la profession. Ils étaient sans doute en mal d’idées novatrices. Alors, on a crée cette magnifique fonction qui depuis sa création s’est surtout manifestée par une grande discrétion. Ce qui semble, être la règle dans ce type d’activité pour espérer être efficace.

alea-jacta-est

Nous sommes loin de connaitre tous les résultats probants. Sans doute du fait d’un excès de timidité, voire d’un manque de communication. Tout est possible. Mais, il faut être patient. Comme le précisait Horace, pas ceux qui combattirent les Curiace, l’autre, le poète romain. « La patience adoucit tout mal sans remède».  Hoc dici a nobis ita.

Dans la pratique, un poste supplémentaire. Dans une nouvelle commission, d’une ancienne institution dont on espère toujours plus de résultats concrets que l’on en constate réellement. Mais, si l’espoir fait vivre, « ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. »

Nous parlerons donc de gens pragmatiques.
Par exemple, le Sénateur américain démocrate Charles (Chuck) Schumer qui ambitionne que le gouvernement fédéral américain s’active pour trouver une solution pratique à un problème qui préoccupe depuis longtemps les passagers aériens. Disposer de plus de place dans les avions pour leurs jambes. Un problème concret.

L’axiome est le suivant : Comment augmenter l’espace entre les sièges d’avion qui se réduit au fil du temps pour permettre aux voyageurs de profiter confortablement de leur transport ? Avec un paramètre supplémentaire : préserver les intérêts financiers des transporteurs aériens si nous voulons espérer avoir un résultat. La quadrature du cercle !

sieges avion ecartement jambes serréesC’est important et nos amis américains prennent le problème très au sérieux. Le Sénateur Schumer va introduire un amendement pour modifier les règles actuelles de la F.A.A (Federal Aviation Administration) pour qu’un espace standard soit imposé aux transporteurs aériens américains.

Il a calculé qu’un espace moyen de 88,90 cm (35 inches) entre les sièges doit être mis en place au lieu de l’espace actuel de 78,74 cm (31 inches.) Ce qui serait un petit espace supplémentaire pour l’homme, et un grand progrès pour les passagers.

Dans le même temps, la largeur des sièges s’est réduite dans le même temps de 47,49 cm (18,5 inches) à 43,18 cm (17 inches).

Comme la largeur des couloirs s’est également réduite, l’espace à bord s’est considérablement réduit en conséquence. Les voyageurs ont été compressés et transformé en sardines dans leurs boites. Il n’y a plus qu’à résoudre sur le problème. Chiche ?

Le Sénateur Schumer précise qu’il n’existe actuellement aucune loi qui définisse l’espace que doivent laisser les compagnies aériennes aux jambes des passagers. A l’exception de l’espace des issues de secours. S’il était entendu, cela nous permettrait de revenir aux normes de 1970.

Mais, comme dans le monde actuel ou le nombre de bagages est monnayable, nul doute que les transporteurs mettront rapidement en place, s’il n’existe pas déjà, un supplément espace pour les jambes. Pour compenser l’espace perdu. Après la lutte des places, viendra la lutte des classes.

Dire que les compagnies aériennes n’ont jamais engrangées autant de profits pour entasser leurs sardines, pardon leurs clients.

Les français, qui sont en général des législateurs fous, devraient en prendre de la graine et se pencher sur ce problème.

Courage, Valérie Boned, ils ne sont pas si méchants que ça nos politiques. Pas sexistes en tout cas. Rappelez-vous le magnifique accueil qu’ils ont réservé récemment à Pamela Anderson.

Et nos agents de voyages nationaux, dans l’intérêt de leurs clients, devraient faire du lobbying auprès de la structure de lobbying du SNAV pour qu’elle fasse un lobbying efficace auprès de nos institutionnels. La boucle serait ainsi bouclée.

Avec un mot d’ordre. «Gagnons des centimètres supplémentaires pour le confort de nos clients». Ils vous en seront gré.

C’est devenu difficile d’être un agent de voyages. Il ne suffit plus d’avoir des clients et de bien le servir.

Votre dévoué,
Lucius Maximus,
Sénateur indépendant





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouvelles du ciel : Garuda Indonesia, Alitalia, Finnair, Luxair Luxembourg airlines, El Al, Austrian Airlines, etc

Nouvelles du ciel : Garuda Indonesia, Alitalia, Finnair, Luxair Luxembourg airlines, El Al, Austrian Airlines, etc

2130 vues
10 juillet 2020 0

Le nombre de vols d’ Alitalia sur la Sicile et les Pouilles est en...

Level France arrête toutes ses opérations

Level France arrête toutes ses opérations

8668 vues
9 juillet 2020 30

Le groupe IAG, propriétaire de Bristish Airways, Iberia ou encore Vueling a décidé de...

Lufthansa baisse le salaire de ses dirigeants

Lufthansa baisse le salaire de ses dirigeants

1598 vues
9 juillet 2020 0

Les 9 milliards d’euros d’aide publique ne suffiront pas à mettre de l’ordre dans...