2016 déjà une bonne année pour la PATA


Vendredi dernier à Paris, le Chapitre France de la Pacific Asia Travel Association (PATA) a présenté son palmarès des destinations Asie-Pacifique préférées de Français pour la période Hiver 2015 – Eté 2016. Réalisée par le cabinet Forward Keys, cette étude exclusive a confirmé la bonne tenue des destinations Asie Pacifique auprès des Français malgré les crises.

De belles perceptives de croissance

Par les temps qui courent, il vaut mieux être prudent. Les agences savent bien tant elles vérifient jour après jour la prudence de leurs clients. À leur décharge, entre le climat, la Nature et les conflits humains ou la biologie, les motifs ne manquent pour leur mettre la frousse au ventre.

Alors autant prévenir, prévenir encore, et surtout informer sans cesse.

C’est ce que s’est dit le chapitre France de la PATA qui a organisé une conférence sur le « Centre de crise et de soutien » du Ministère des Affaires Étrangères (MAE), qui assure une veille permanente, lance des alertes, émet des avis et gère opérationnellement les situations de crise, le plus possible en amont et souvent très loin en aval des drames qui peuvent toucher aujourd’hui les voyageurs loisir ou affaire.

pataPrésenter ce service d’État aux agences et aux TO, rappeler ses missions, qui n’ont rien d’une assurance et se contentent d’émettre de recommandations que les clients peuvent suivre ou non, est certainement louable tant le monde actuel se judiciarise pour un oui et pour un non.

Que chacun sache répondre le plus pertinemment possible, en s’appuyant sur une information complète et dûment transmise, c’est encore le meilleur moyen de se couvrir efficacement.

Pour autant, il ne s’agit pas de faire peur aux clients pour leur vendre plus d’assurance, l’actualité s’en charge bien toute seule.

Il s’agit plutôt de les aider à utiliser les outils gratuits mis en place par les autorités publiques, comme le site du MAE, ou bien le service Ariane, qui permet aux autorités de localiser les clients, de les contacter et d’agir au plus vite tout en rassurant leurs proches, quel que soit le type de crise, sanitaire, politique ou naturelle, auquel ils se trouvent confrontés.

Ces informations, le professionnel doit les avoir ; il doit savoir aussi les manier, les évaluer, car le client, en dépit des idées reçues, estime le plus souvent que ce n’est pas à lui de faire ce travail d’enquête.

À ces yeux, la sécurité, la qualité des infrastructures, sanitaires ou routières par exemple, sont au même titre que la qualité de l’hébergement des éléments du conseil que l’agent de voyage doit fournir à minima quand il préconise telle ou telle destination, tel ou tel TO…

Que la PATA France, forte de ses 50 adhérents, TO, transporteurs ou OT, insiste sur le sujet est donc finalement dans l’intérêt bien compris de tous.

Si elle n’a pas à gérer des risques « géopolitiques » aussi lourds que les destinations du Moyen-Orient, elle a quand même l’expérience des crises sévères, du style raz de marée, tremblement de terre ou pandémies.

Et puis, prévenir, c’est aussi un moyen de promouvoir discrètement. Plutôt que de présenter « sèchement », les tendances 2016 des destinations asiatiques, on montre ainsi que les professionnels de ces destinations prennent très au sérieux la sécurité des clients qu’on voudra bien leur envoyer.

Et ça tombe bien. Selon les chiffres centralisés par ForwardKeys, qui analyse près de 14 Millions de résa GDS, les arrivées de français sont en progression continue, avec un pic constaté au 1er trimestre de chaque année.

Malgré les différents drames que nous avons vécus en 2015, la tendance ne se dément pas au 1er trimestre 2016 avec une hausse de 5 % sur l’ensemble des destinations.

Dans le détail, c’est le Japon qui rafle la mise : d’avril 2015 à mars 2016, il gagne 15,3 % par rapport à la même période 2014-2015.

Derrière lui, on trouve le Sri Lanka, avec 8,5 %, Singapour, avec 6,5 %, la Thaïlande, 6,2 % et le Vietnam, 3,3 %… alors que la Chine, Hong Kong, l’Australie, l’Inde ou l’Indonésie se tassent ou reculent plus ou moins.

La Thaïlande reste un leader incontesté avec 19 % des arrivées globales, devant la Chine, 15 %, l’Inde, 10 % et le Vietnam, 8%.

Pour la prochaine saison été, les réservations vers l’Asie-Pacifique sont encore en progression de 6,1 % et, cette fois, c’est le Sri Lanka qui caracole en tête du classement, avec une hausse confortable de 31,7 %, devant le Japon, 19,7 %,

l’Indonésie, 18,8 %, la Thaïlande, 12,8 % et la Polynésie française qui s’adjuge une jolie progression de 4,3 %.

À l’inverse, la Chine, Hong Kong et l’Australie doivent se préparer à recevoir moins de français en 2016 qu’en 2015…

Visiblement, à défaut de rester chez eux, les français qui veulent absolument partir à l’étranger semblent se dire qu’il faut aller très loin pour passer ses vacances en sécurité.

Ça n’a rien de vraiment étonnant et, en tout état de cause, c’est une tendance qui risque de durer.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment aujourd’hui à 14h30, Thomas Cook France joue son avenir

Comment aujourd’hui à 14h30, Thomas Cook France joue son avenir

1719 vues
19 novembre 2019 0

A la suite de la remise des offres améliorées jeudi 14 novembre, un regroupement...

L’ APST doit tout changer désormais

L’ APST doit tout changer désormais

1430 vues
13 novembre 2019 0

Le Conseil d’Administration de l’ APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) réuni, le...

Manor boucle avec succès son congrès de Monaco

Manor boucle avec succès son congrès de Monaco

1829 vues
12 novembre 2019 0

Le 26ème congrès du réseau Manor à Monaco, du 9 au 11 novembre dernier,...