La Californie met de l’eau dans son vin


Les terribles incendies qui ravagent la Californie auront un impact majeur sur l’industrie du vin de la Côte nord du Golden State. La célèbre propriété Stag’s Leap Cellars, qui avait acquis une renommée mondiale en 1976 en surclassant de grands crus français dans un concours, le fameux « Jugement de Paris », a dû être évacuée. L’ampleur des dégâts n’avait pas été précisée hier mercredi soir mais le site compte rouvrir samedi prochain. « Les gens sont sous le choc de la vitesse à laquelle le feu a progressé« , précise le gouverneur de l’Etat, se désolant pour les « personnes qui ont perdu la vie« . Elle sont au moins quinze à ce stade mais 200 personnes sont encore portées disparues.

Des vignobles centenaires très endommagés, des vendanges menacées

Le vignoble Signorello Estate a été réduit en cendres. Ray Signorello Jr, son directeur a indiqué sur Facebook que le personnel avait tenté dans la nuit de dimanche à lundi de lutter contre le brasier mais « a dû battre en retraite quand le bâtiment a été atteint ».

L’exploitation de vins biologiques Frey a aussi été dévorée par les flammes.

« On dirait le site d’un bombardement« , a constaté, amer, le vigneron Joe Nielsen de l’exploitation Donelan, dans le San Francisco Chronicle à propos des environs. « Il n’y a que des cheminées et des carcasses de voitures brûlées et des arbres carbonisés« .

« Des gens ont tout perdu, des vignobles avec une histoire ont été balayés par les flammes. (…) En face de chez nous, des quartiers où vivent nos amis et voisins ont été réduits en cendres« , a-t-il décrit, impuissant à protéger le domaine car eau et électricité ont été coupées.

Le Beltane Ranch, auberge et vignoble datant de 1900, a également été évacué à la hâte –y compris vaches et chevaux– mais les bâtiments historiques ont été préservés grâce à « des efforts incroyables », ont écrit ses dirigeants sur les réseaux sociaux.

Le cauchemar n’était pas terminé hier soir pour les habitants ou exploitants de cette région bucolique aux collines tapissées de vignes, parmi les plus touristiques du pays.

Les incendies faisaient encore rage, les évacuations se poursuivaient.

Plus de 2.000 habitations et structures ont déjà été détruites.

Des années pour replanter

« Il y aura clairement des pertes » et il faudra des années pour replanter les arpents détruits, souligne M. Butzke.

« A cette époque de l’année, la grande majorité des vendanges sont faites mais, explique-t-il, les meilleurs cépages de Cabernet et de Merlot –ceux qui donnent les vins les plus réputés et chers– sont traditionnellement récoltés tardivement et ne le sont à ce stade qu’à 50 %« .

Il anticipe toutefois un impact globalement réduit sur l’ensemble des 60.000 hectares de vignobles de la Côte nord californienne.

La viticulture génère 46.000 emplois locaux, plus de 13 milliards de dollars de revenus dans le seul comté de Napa – 50 milliards aux Etats-Unis- et attire 3,5 millions de touristes dans la région chaque année.

« La Californie est si innovante et si rapide à rebâtir » que, d’après M. Butzke, le tourisme devrait bien résister.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un volcan peut en cracher un autre

Un volcan peut en cracher un autre


12 décembre 2017 0

Depuis plusieurs semaines, on évoque la possible éruption du volcan du Mont Agung à...

Sénégal, un nouvel aéroport pour l’envol du tourisme

Sénégal, un nouvel aéroport pour l’envol du tourisme


8 décembre 2017 0

Le Sénégal a inauguré hier jeudi un nouvel aéroport international, un projet d’infrastructure ultramoderne...

Homo Ibericus garde un temps d’avance, par JL Dufrenne

Homo Ibericus garde un temps d’avance, par JL Dufrenne


7 décembre 2017 1

L’Espagne et Turespana, l’office espagnol du tourisme, ont décidément toujours une longueur d’avance en...