Vols très perturbés de et vers l’Asie pour cause de conflit


Des milliers de passagers aériens et dans le monde doivent faire face à des annulations de vols et à des retards depuis le jeudi 28 février dernier, les compagnies aériennes évitant de survoler le Pakistan et certaines parties de l’Inde en raison des tensions entre les deux pays.

Nouvelles tensions entre l’Inde et le Pakistan

Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mahmood Qureshi (photo), a déclaré mardi que « l’Inde avait commis une agression en violant la ligne de « contrôle » et qu’Islamabad avait le droit de réagir ». Les frappes aériennes de l’Inde ont eu lieu 12 jours après l’attaque de Pulwama au Cachemire par le groupe terroriste basé au Pakistan. Le Pakistan affirme avoir abattu des avions de combat indiens.

L’espace aérien du Pakistan fermé

L’espace aérien pakistanais est resté fermé jeudi matin, heure locale, alors que les tensions de plus en plus fortes du pays avec l’Inde ont perturbé des milliers de vols pour la deuxième journée consécutive. Tous les vols commerciaux internationaux et nationaux entrant et sortant du Pakistan ont été annulés. Des milliers de passagers ont également été bloquée par les compagnies aériennes qui atterrissent non seulement au Pakistan, mais survolent également son espace aérien. C’est l’une des principales routes depuis l’Asie du Sud-Est vers l’Europe.

Le sud-est asiatique est largement touché

L’espace aérien au-dessus des zones touchées constitue le corridor habituel pour les vols entre l’Asie du Sud-Est et l’Europe. La Thaïlande, la Malaisie, Singapour, l’Indonésie sont les destinations les plus perturbées pour la plupart des vols vers les destinations européennes. Jeudi matin, il n’y a eu pas de vol de Thai Airways entre Bangkok et Londres, Munich, Paris, Bruxelles, Milan, Vienne, Stockholm, Zurich, Copenhague et Oslo, a annoncé la compagnie dans un communiqué. Les vols auraient repris dans l’après-midi sauf les vols vers le Pakistan.

Des vols plus longs vers l’Asie du Sud-Est

Les compagnies aériennes doivent éviter le survol du Pakistan ; ce qui entraîne des vols plus longs que prévus.

Des compagnies comme Singapore Airlines (SIA) consomment plus de carburant et, sur certaines liaisons, déploient davantage de pilotes pour s’assurer qu’ils respectent le nombre maximal d’heures de vol.

La fermeture a affecté tous les vols de SIA à destination et en provenance de Singapour et un total d’environ 220 vols par jour en direction de l’Asie du Sud-Est et de l’Europe.

Une première depuis 1971

C’est la première fois depuis la guerre de 1971 que des avions de combat indiens sont entrés aussi loin dans l’espace aérien pakistanais.

La diplomatie est en marche pour calmer ces tensions. Des élections en Inde ont pu influer sur l’envoi d’avions de combat sur des zones pakistanaises. Il faut espérer que le conflit ne dégénère pas.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brèves aériennes : Emirates, Corsair, Shanghai Airlines, Transavia, Air Tahiti Nui, TAP Air Portugal, etc.

Brèves aériennes : Emirates, Corsair, Shanghai Airlines, Transavia, Air Tahiti Nui, TAP Air Portugal, etc.

1500 vues
20 mars 2019 0

A quelques jours de la visite du président Chinois à Monaco, plusieurs compagnies chinoises...

Boeing dans la tourmente, mais comment s’en sortir ?

Boeing dans la tourmente, mais comment s’en sortir ?

1297 vues
19 mars 2019 0

Le drame du vol Ethiopian Airlines le 10 mars et ses 189 morts après...

L’aéroport Nice Côte d’Azur en hausse de 7,2 % en février

L’aéroport Nice Côte d’Azur en hausse de 7,2 % en février

902 vues
18 mars 2019 0

Avec 774.867 passagers le trafic de l’aéroport niçois a été dopé pour une fois...