Valeurs Assurances couvre l’imprévisible


Dans un environnement géopolitique, climatique ou économique de plus en plus incertain, le courtier du tourisme, Valeurs Assurances, lance un nouveau produit contre les risques de force majeure pour les groupes.

valeurs-assurances-bertrand thorel » Quand un cas de force majeure survient, par exemple une grève, faillite du prestataire, ou un nuage de cendres volcaniques« , explique Bertrand Thorel (photo), le dirigeant de Valeurs Assurances, « la RC Professionnelle de l’agence de voyage ne peut pas intervenir, car celle-ci n’a commis ni fautes, ni erreur, ni négligence« .

Quand à la Garantie Financière (APST ou autre) de l’agence, précise M. Thorel, « elle n’intervient qu’en cas de défaillance de l’agence elle-même« .

Valeurs Assurances met donc sur le marché un nouveau produit qui va couvrir notamment les conséquences de Grèves dans le pays de départ et/ou de destination (SNCF, Compagnie aérienne, contrôleurs aériens, pilotes, hôtesses, bagagistes…);
la défaillance d’un prestataire de l’événement (TO, Cie aérienne, broker aérien, réceptif local, hôtelier, autocariste…);
l’indisponibilité de l’aéroport (ou gare) de départ et/ou de destination;
les mouvements populaires en France ou dans la ville de destination, donnant lieu à un avis de déconseil formel émis par le Ministère français des Affaires Etrangères;
les evénements naturels à caractère catastrophique (cyclone, ouragan, tempête, séisme, tsunami…);
les intempéries rendant impraticable le moyen de transport prévu (bus, train, avion…);
les événements météorologiques hors-normes (par exemple neige paralysant l’accès aux aéroports, innondation sur le lieu prévu de la manifestation ou du séjour…);
Accident d’avion de la compagnie utilisée entraînant un retrait d’autorisation du vol;
Retard de transport suite à accident caractérisé de la circulation, détournement et/ou déroutement du moyen de transport emprunté par les participants au voyage;
Sinistre grave survenu aux locaux réceptifs (hôtel, salle prévue pour le séminaire, convention ou congrès…);
Interdiction administrative après autorisation dûment accordée;
Fermeture des frontières ordonnées par les autorités locales;
Deuil national;
Deuil touchant particulièrement la ville de destination (catastrophe locale, incendie…);
Épidémies (non-reconnues par l’OMS à la date de souscription) dans le pays de destination;

« Ce produit répond à une demande de plus en plus forte des agences suite au Volcan islandais, les faillites de TO, les gréves et autres catastrophes naturelles  » indique Bertrand Thorel.

Le prix, 1.50 %, couvre l’intégralité du CA groupe et la marge de l’agent de voyage.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

1255 vues
14 octobre 2021 0

Ita et MSC Croisières viennent de signer une lettre d’intention qui vise à définir...

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

2109 vues
21 septembre 2021 0

Le MSC Seashore, le dernier-né et le plus grand des navires de croisière de...

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

1666 vues
16 septembre 2021 0

Patrick Pourbaix, le président de MSC Croisières pour la France, faisait ce matin un...