Une taxe qui fait tache


Les professionnels du tourisme s’inquiètent de la possible instauration d’une taxe de séjour spécifique ciblant l’hôtellerie en Ile-de-France dont le produit devrait financier les transports en commun, et qui pénaliserait le tourisme selon eux.

Le Groupement national des indépendants (GNI) a appelé hier après-midi à mettre un terme au « racket sur les hôtels » en estimant qu’une telle mesure porterait atteinte au tourisme à Paris.

L’Alliance 46.2, qui réunit les grands groupes du secteur, a estimé que l’instauration d’une telle taxe irait à l’encontre des conclusions des Assises du tourisme, organisées il y a une semaine à Paris.

Le député PS Olivier Faure et 11 députés franciliens ont déposé un amendement proposant l’instauration de cette taxe de séjour spécifique à l’Ile-de-France de 2 euros par nuitée destinée à financer les transports en commun. Cette nouvelle taxe de séjour, qui serait instituée à partir du 1er septembre, permettrait de dégager environ 140 millions d’euros par an.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Idée tourisme en Europe : Hola, Olé Séville

Idée tourisme en Europe : Hola, Olé Séville

1220 vues
30 juin 2022 0

Séville c’est l’Andalousie emblématique. Elle en est d’ailleurs la capitale régionale. De rue en...

Grands changements à la tête de TUI, le premier voyagiste mondial

Grands changements à la tête de TUI, le premier voyagiste mondial

1320 vues
29 juin 2022 0

Le conseil de surveillance de TUI a confirmé hier les propositions du comité présidentiel....

Pourquoi pour une fois, l’ Otan est bonne pour le tourisme

Pourquoi pour une fois, l’ Otan est bonne pour le tourisme

1433 vues
28 juin 2022 0

A deux jours de l’ouverture du prochain sommet de l’Alliance Atlantique Nord dans la...