Un missile à l’origine du crash hier du vol MH17 ?


Un Boeing 777 de Malaysia Airlines, effectuant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur avec 295 personnes à son bord a été abattu, jeudi, au-dessus de l’est de l’Ukraine. il n’y aurait aucun survivant.

L’avion de ligne avait quitté Amsterdam à 12 heures 15 locales et a disparu des écrans radar à 15 heures 15, heure d’Amsterdam. Il se trouvait alors à une cinquantaine de kilomètres de la frontière russe.

Selon Laurent Fabius, au moins quatre Français étaient à bord, a-t-il annoncé depuis Abidjan, : « On ne peut pas donner à l’heure où je m’exprime de précisions ni sur l’identité ni sur les causes » de l’accident.

Malaysia Airlines, a confirmé, dans l’après midi avoir perdu le contact avec le vol MH 17.

crashLe crash s’est produit dans le village de Grabovo, dans l’Est de l’Ukraine. Dans cette zone, les séparatistes pro-russes affrontent l’armée ukrainienne depuis plusieurs mois. On évoque l’hypothèse d’un missile sol-air, selon les services de renseignement américain, qui surveillent la région par satellite.

Plusieurs compagnies ont décidé de suspendre les vols dans la région, comme Lufthansa, Virgin ou encore Air France.

Selon iTélé, le Quai d’Orsay informerait que six Français se trouvaient à bord de l’appareil. Un nombre qui pourrait s’alourdir, toujours selon la chaîne.

Le président de la République François Hollande a affirmé devant la presse ignorer si des familles françaises se trouvaient à bord de l’appareil. «C’est une tragédie. 295 personnes étaient dans cet avion. Qu’est-ce qui s’est passé?», s’interroge-t-il. «Au moment où je vous parle, je ne connaît pas l’identité des victimes, donc je ne sais pas s’il y avait des familles françaises», conclut-il.

Le Royaume-Uni a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU à propos de l’avion de ligne malaisien, ont indiqué des diplomates. La réunion, qui sera publique, devrait se tenir aujourd’hui vendredi dans l’après-midi, a précisé un diplomate du Conseil.

Selon «Russia Today», l’avion de Vladimir Poutine empruntait une trajectoire similaire à celle du Boeing de la Malaysia Airlines. Il pourrait selon le journal s’agir d’une tentative d’attentat sur le président russe.

«Tous les plans de vol comportant ces routes sont maintenant rejetés par Eurocontrol», a indiqué le gestionnaire de l’espace aérien européen, qui précise que «ces routes resteront fermées jusqu’à nouvel ordre».

Les rebelles pro-russes qui contrôlent la zone dans l’Est de l’Ukraine où l’ avion de ligne s’est écrasé sont prêts à observer un bref cessez-le-feu pour permettre l’évacuation des corps, a annoncé hier un de leurs dirigeants.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1370 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1404 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

1369 vues
20 juin 2019 2

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...