Trenitalia va piano piano


Dans le cadre du groupe de travail Transports lancé par la ministre de la Transition Énergétique et par le ministre délégué chargé des Transports, Trenitalia s’est engagé à mettre en œuvre un plan de sobriété et d’économie d’énergie autour de 2 axes principaux : la sobriété et l’économie d’énergie dans la circulation de ses trains à grande vitesse Frecciarossa, d’une part et d’autre part, la sobriété et l’économie de la consommation d’électricité sur les lieux de travail.

Outre l’innovation technologique intégrée au sein des 5 rames Zefiro utilisées en France par Trenitalia, qui permet de limiter le niveau d’usure, le matériel Grande Vitesse de cette flotte dernière génération a été conçu pour réduire autant que possible la consommation d’énergie : alliage léger pour réduire le poids, transformateurs et convertisseurs plus efficaces, design aérodynamique dans le but de réduire le coefficient de pénétration dans l’air.

À ce titre, l’aérodynamisme du Zefiro a ainsi permis de réduire de 35 % la résistance à l’avancement, portant sa consommation moyenne à 18KwH/Km.

Autre levier : le stationnement des rames sans maintien de service afin d’éliminer la consommation énergétique liée à l’alimentation des auxiliaires (éclairage, chauffage, etc.), engendre de substantielles économies lorsque la flotte se trouve sur des voies de service en période d’inutilisation, soit 52,56% du temps total d’utilisation des voies du réseau ferré national (RFN).

Par ailleurs, sur la ligne Paris-Lyon – la plus empruntée d’Europe – Trenitalia estime que l’écoconduite, qui consiste à atteindre le sommet des crêtes à une vitesse définie pour qu’avec l’inertie de la pente, la circulation atteigne la vitesse maximale autorisée en bas de la pente sans recourir au freinage, pourrait engendrer jusqu’à 23% d’économies, soit un gain théorique de consommation d’électricité annuelle de 6090 MWh.

Il sera même possible de faire mieux à partir de 2026, date à laquelle la ligne Paris-Lyon sera enfin équipée de l’ERTMS (European Railway Traffic Management System), déjà en place dans de nombreux pays européens.

Enfin, en matière de sobriété et d’économie sur les lieux de travail, même si les économies d’énergie engendrées sont faibles comparées aux économies pouvant être réalisées sur le courant de traction et d’alimentation des trains, Trenitalia et ses salariés se sont engagés à mettre en place tous les écogestes visant à réduire la consommation énergétique au quotidien.

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Infos de l’aérien : Cyprus Airways, Air Corsica, ITA Airways, Resaneo, Air France-KLM, Emirates, etc.

Infos de l’aérien : Cyprus Airways, Air Corsica, ITA Airways, Resaneo, Air France-KLM, Emirates, etc.

2528 vues
7 décembre 2022 0

Pour la première fois depuis 2019 Resaneo a organisé ses Airlines Weeks. Du 8...

Korean Air lance son Airbus 321neo avec des sièges entièrement inclinables

Korean Air lance son Airbus 321neo avec des sièges entièrement inclinables

2087 vues
6 décembre 2022 0

Korean Air a récemment reçu son premier Airbus 321neo, qu’elle déploiera à partir de...

Air France vise l’Afrique en 2023

Air France vise l’Afrique en 2023

2711 vues
5 décembre 2022 0

La compagnie aérienne Air France a annoncé les premières nouvelles de son programme été...