Travelport enterre la hache de guerre avec Iata


Travelport a finalement apporté publiquement son plein soutien au développement de la fameuse NDC (New Distribution Capability) de Iata après l’accord de règlement de la semaine dernière avec Open Allies , une coalition regroupant des agences de voyage, des voyageurs d’affaires, défenseurs des passagers des compagnies aériennes et GDS.

Kurt Ekert (photo), le directeur de l’exploitation de Travelport, a ainsi indiqué que les profondes inquiétudes passées, au sujet du projet , « avaient été mis de côté« .

S’exprimant la semaine dernière à Monaco lors de la conférence Evolve de Travelport, il a confirmé aux agences de voyages présentes ainsi qu’à ses fournisseurs, qu’il soutenait les principes et les objectifs de base de la NDC.

Rappelons que selon l’IATA, la NDC permettra aux compagnies aériennes d’offrir plus d’options aux clients et de les atteindre de manière transparente par tous les canaux de distribution. Mais entrerait, directement et indirectement, en concurrence avec les GDS.

L’adoption de la NDC pourrait inverser le rapport qui existe aujourd’hui entre les agences et les compagnies aériennes, selon l’avis des principaux GDS, car de nos jours, les agences ont accès à l’ensemble de l’offre et peuvent donc chercher le meilleur tarif pour le passager.

« Mais demain, elles devront renseigner la compagnie sur leurs clients et ses habitudes avant de pouvoir avoir accès à un tarif » explique un observateur averti, qui précise « les compagnies aériennes agissant ensemble pourraient faire pression afin que votre agence ne réserve que par le biais de la NDC« .

La NDC argue que cela facilitera les nouveaux entrants dans le secteur de la distribution, entraînant une concurrence accrue. Historiquement, la concurrence entraîne une baisse des prix et plus de choix pour les consommateurs

«Nous avons technologiquement déjà réalisé une grande partie de ce dont parle Iata concernant le back et le front office des compagnies aériennes partenaires. Nous n’avons pas attendu pour Iata pour définir une norme claire « . Il semble donc, selon Kurt Ekert , que Iata ai «fondamentalement changé sa position« .

La coalition Open Allies avait déposé une requête conjointe auprès du ministère américain des Transports (DOT) concernant la Résolution 787 de l’IATA, le document de base pour la nouvelle capacité de distribution (NDC), qui propose que les conditions recommandées par l’IATA et Open Allies soient incluses dans la Résolution 787. Ces conditions étant destinées à ajouter de la clarté à la Résolution 787.

Open Allies a accepté de retirer son opposition à cette résolution 787, sous réserve de la mise en œuvre de ces conditions.

Plus précisément, les conditions proposées veulent clarifier l’engagement de l’IATA sur les principes de base de la résolution 787 concernant l’anonymat des achats, la compatibilité des normes de données existantes avec la norme NDC et la nature volontaire de la norme.

Ainsi ce nouveau programme, s’il emporte du succès, changera radicalement le processus de distribution des billets d’avions et des services auxiliaires de tous les canaux de distribution, incluant au premier chef les agents de voyages.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & coronavirus : la Birmanie dans le déni ?

Tourisme & coronavirus : la Birmanie dans le déni ?

1422 vues
8 avril 2020 1

Il y a quelques jours, nous avions évoqué la situation de l’Indonésie face au...

Un confinement touristique à la sauce hollandaise

Un confinement touristique à la sauce hollandaise

1761 vues
7 avril 2020 2

La Hollande est un pays de 17,8 millions d’habitants, aussi travailleur que pragmatique. L’improvisation...

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

1755 vues
6 avril 2020 0

La fermeture de l’ensemble des établissements et lieux touristiques génère une perte de 4...