Tourisme en Tunisie : comment le ministre peut désormais s’en sortir


Alors que la pandémie de coronavirus continue de détruire petit à petit le secteur du tourisme, le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat Habib Ammar a révélé les initiatives prises par le gouvernement pour protéger le secteur du tourisme de l’effondrement.

«Actuellement, notre priorité est de travailler à court terme pour protéger le secteur du tourisme de l’effondrement et préserver le plus grand nombre possible d’entreprises touristiques», a déclaré le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Habib Ammar.

S’exprimant lors d’une conférence sur le tourisme à l’ère de la nouvelle normalité: « Transformation ou disruption » qui s’est tenue mercredi dernier dans le cadre du 4e Symposium de l’hôtellerie en Tunisie, le ministre a déclaré que le nombre de touristes jusqu’au 10 novembre avait chuté de 78 %.

Les revenus touristiques et le nombre de nuitées ont eux respectivement chuté de 62 % et 80 %, a ajouté Habib Ammar.

L’industrie du tourisme avait été durement touchée lors de la première vague de la pandémie, les bénéfices de la haute saison (juillet à septembre) accusant une baisse de 71%.

De même, le nombre de touristes et de nuitées a baissé de 88 % et 83 %, respectivement.

«Le secteur du tourisme peut reprendre ses activités dès l’été prochain si le vaccin Covid-19 est rendu disponible au premier trimestre de 2021», a déclaré le ministre.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) prévoit un rebond du tourisme d’ici 2 à 4 ans. Le gouvernement tunisien a récemment pris des mesures pour préserver le secteur du tourisme.

Le tourisme intérieur sera la priorité dans la période à venir. Le tourisme balnéaire va passer par une mise à niveau pour diversifier les produits et accroître l’attractivité de la Tunisie.

La présidente de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, Dorra Miled, a déclaré que l’industrie hôtelière, qui est le secteur le moins protégé de l’économie tunisienne, a été gravement touchée par la pandémie Covid-19.

A fin octobre 2020, a indiqué le ministre, une diminution de 85 % du nombre de touristes européens a été enregistrée , ainsi qu’une baisse de 80 % du nombre de nuitées.





    6 commentaires pour “Tourisme en Tunisie : comment le ministre peut désormais s’en sortir

    1. Le ministre s’inquiet pour le tourisme ..il ferait mieux de s’inquiter de l’état de la Tunisie actuellement ..les gens meurs de faim et n’ont pas de gaz pour chauffer leur mangé et n’ont pas les moyen de se faire guerrier de la covid19 …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Une nouvelle tête à la tête de Thaï

Une nouvelle tête à la tête de Thaï

1532 vues
5 décembre 2022 0

Thai Airways a confirmé que Khun Chai Eamsiri deviendrait directeur général à compter du...

Nicolas Brumelot creuse le bon sillon

Nicolas Brumelot creuse le bon sillon

2043 vues
2 décembre 2022 0

Dimanche prochain Nicolas Brumelot, le président de MisterFly, co-fondateur de Go Voyages, sera aligné...

Trois questions à Ans Westerhoven, la Présidente d’ AirMasters

Trois questions à Ans Westerhoven, la Présidente d’ AirMasters

2241 vues
29 novembre 2022 0

Pionnier de l’affrétement de vols sur l’Egypte, Airmasters s’adapte aux besoins du marché par...