Tourisme chinois : impact limité pour l’instant sur la Côte d’Azur


L’ouverture de la ligne Nice Pékin par Air China en 2019, qui ne fonctionne que l’été à raison de 3 vols par semaine, et l’offensive engagée par le CRT Côte d’Azur sur la Chine à l’automne 2019 et qui devait se poursuivre en 2020, laissait espérer une attractivité nouvelle pour la destination auprès des touristes chinois.

Première conséquence, la campagne promotionnelle de la Côte d’Azur en Chine a été annulée ainsi que la venue d’une centaine de tour-opérateurs chinois. Selon les statistiques du CRT la clientèle chinoise se situe seulement à la 14 ème place des marchés étrangers de la Côte d’Azur (22 e en 2018), Elle génère 125 .000 séjours dont 40.000 par avion via Paris(41 %), Londres (10 %), Genève/Zurich (9 %), Amsterdam (6 %).

Denis Zanon, le Directeur Général de l’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d’Azur, explique « Notre stratégie consiste, depuis une dizaine d’années, à travailler sur une vingtaine de pays pour ne pas être tributaires d’un seul pays« .

Pour l’instant, en hiver, cette fréquentation chinoise reste habituellement limitée. Ainsi le Carnaval de Nice n’attire pas pour l’instant cette clientèle.

En 2019, seulement 320 places avaient été vendues à des touristes chinois soit 0,30 % des billets. Situation comparable pour les fêtes du citron à Menton. Les japonais en revanche sont plus présents.

Selon Denis Cippolini, président du syndicat des hôteliers de la Métropole « La situation était déjà tendue avec les grèves, il y a eu des annulations chez certains professionnels, mais à la marge ».

A Nice, l’hôtel Ellington, travaille beaucoup avec les touristes asiatiques, qui représentent 40 % de sa clientèle à l’année, souligne que les agences de voyages chinoises, fermées en raison des congés du nouvel an, rouvriront le 3 février prochain. L’hôtel confirme que les Japonais en revanche représentent 50 % de sa clientèle sur la période du Carnaval.

La société de transport Ming Tour Service, à Nice, qui propose des transferts et des excursions à bord de mini van ou voiture avec chauffeur dont les conducteurs parlent chinois, mandarin et thaïlandais observe pas d’annulation mais pas de réservation non plus.

De son côté l’hôtel Aston à Nice constate qu’un groupe qui représentait 300 nuitées en tout, pour le Tour de France qui démarre à Nice cet été a annulé sa réservation. Si l’impact reste limité en hiver la plupart des professionnels azuréens estiment que la reprise ne pourra avoir lieu que bien après l’arrêt de l’épidémie en Chine.

Reste une inconnue : La compagnie Air China reprendra- t-elle ses vols cet été entre Nice et Pékin ? Rien n’est moins sûr pour l’instant.

MB





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Deuxième éruption de l’année à La Réunion

Deuxième éruption de l’année à La Réunion

1782 vues
6 avril 2020 0

En cette période inédite de crise sanitaire mondiale, le Piton de la Fournaise, situé...

Fausse note à Cannes, le Midem également annulé en juin

Fausse note à Cannes, le Midem également annulé en juin

2500 vues
3 avril 2020 0

Nouveau coup dur pour le tourisme d’affaires cannois, après le Mipim et le Mip...

Médecins à Nice : 900 chambres en urgence

Médecins à Nice : 900 chambres en urgence

3633 vues
1 avril 2020 0

Denis Cippolini, président de la fédération Hôtellerie et tourisme UMIH Nice Côte d’Azur, a...