Tourisme à l’île Maurice : la double peine ?


L’Ile Maurice, avec les USA, le Canada et la République Dominicaine, est l’une des quatre destinations privilégiées des français pour leurs vacances d’hiver long courrier. En ce moment, il est très difficile de prévoir l’évolution du tourisme mauricien jusqu’à la fin de l’année car qu’il n’y pas de visibilité concernant l’évolution de la pandémie de Coronavirus dans le monde qui a contrait Maurice à fermer ses frontières et à appliquer des mesures rigoureuses.

Et la marée noire désastreuse sur les côtes n’a pas vraiment arrangé les affaires des professionnels du tourisme. Même si pour rappel, 96 % des côtes n’ont pas été affectées par le déversement de pétrole du MV Wakashio.

Une double peine qui peut-être bénéfique ?

Interrogé tout récemment le ministre Obeegadoo a indiqué que le gouvernement profitait du contexte actuel pour repenser le tourisme mauricien en concertation avec tous les acteurs du secteur. « Le plan d’Action est en perpétuelle révision » a-t-il dit.

Le courrier conjoint des Entreprises du voyage et du Syndicat des Tour opérateurs adressé le 24 août dernier à Louis Steeven Obeegadoo, Vice-Premier Ministre – Ministre du Tourisme de l’Ile Maurice, a de plus confirmé les excellentes relations commerciales et le soutien des professionnels français

« Si les Français se sont repliés sur la France pour leurs vacances d’été, ils échafaudent maintenant leurs vacances d’hiver, rêvant d’espaces, de plages, de nature, de bien-être » ont indiqué Jean-Pierre Mas et René-Marc Chikli.

Ajoutant : « Maurice répond à toutes ces aspirations. Mais l’absence de visibilité sur le calendrier d’ouverture des frontières peut laisser supposer que l’épidémie n’est pas maîtrisée. L’image positive de l’ile Maurice se transforme en image négative. Ce mouvement est accentué par la récente marée noire. Pendant ce temps, en ouvrant leurs frontières aux touristes, les destinations concurrentes prennent le leadership du « haut de gamme ».

Parallèlement, les hôteliers et prestataires touristiques de l’Ile Maurice constatent l’étiolement progressif des compétences et du savoir-faire qui contribuaient à l’attractivité de la destination.

Le souhait des professionnels français du tourisme est de connaître rapidement le calendrier d’ouverture des frontières de l’Ile Maurice et des mesures prises afin de continuer à garantir la sécurité sanitaire, telles qu’un test PCR effectué avant le voyage.

Les intérêts de l’économie mauricienne et ceux des professionnels français du tourisme convergent.

Les risques de déversements d’hydrocarbures éliminés

Le pompage de l’huile restante de la section arrière du MV Wakashio s’est achevé avant hier, éliminant tous risques de déversements supplémentaires. En effet, le 15 août, le MV Wakashio s’est brisé en deux et la section arrière, qui est restée sur le récif, contenait toujours une petite quantité de diesel dans la salle des machines. Toute cette huile a été enlevée le dimanche 23 août. Les opérations se poursuivent actuellement pour enlever d’autres polluants, tels que des morceaux de bois, des panneaux et d’autres débris flottants.

Cette section de l’épave sera démantelée avant le début de la saison cyclonique en novembre prochain.

La section avant du vraquier a été remorquée et une opération est en cours pour saborder l’épave à une profondeur de 3 000 mètres, à 40 kilomètres au large de la côte sud-est de Maurice. Ces opérations ont été retardées à cause des mauvaises conditions météorologiques.

L’état des lieux et le nettoyage des lagons et des rives sont en cours, avec l’aide d’une équipe d’experts étrangers.

Les booms artisanaux déployés grâce aux efforts bénévoles de la communauté locale ont joué un rôle important pour limiter l’étendue de la marée noire.

Des experts étrangers ont recommandé que ces barrages, désormais saturés, soient enlevés et remplacés par des barrages absorbants.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le maire de Nice veut interdire sa ville aux touristes

Pourquoi le maire de Nice veut interdire sa ville aux touristes

1425 vues
15 janvier 2021 0

Pour endiguer l’épidémie de coronavirus qui prend dans les Alpes Maritimes une ampleur jamais...

Comment des fonds vautours ont mis la main sur Aeromexico, Avianca et Latam airlines

Comment des fonds vautours ont mis la main sur Aeromexico, Avianca et Latam airlines

1699 vues
14 janvier 2021 0

La faillite des trois géants latino-américains du transport aérien, tels que Latam Airlines, Avianca...

Des Champs Elysées obligés de se mettre au vert

Des Champs Elysées obligés de se mettre au vert

1668 vues
13 janvier 2021 1

Anne Hidalgo vient s’apposer sa signature pour le démarrage d’un grand projet environnemental, touristique...