Au Secours, l’exposition Chtchoukine s’en va !


Présentée à la Fondation Louis Vuitton, la fabuleuse collection Chtchoukine qui a été réunie pour la première fois depuis 1917, a attiré plus de 600.000 visiteurs ce qui lui a valu une prolongation exceptionnelle du 20 février au 5 mars prochain. Il ne reste donc plus que quelques jours aux retardataires car nul ne sait quand une telle occasion se représentera.

Cette collection , on la doit à un des plus grands mécènes russe Sergueï Chtchoukine, un visionnaire qui au tout début du 20ème siècle s’est pris de passion pour cet Art Moderne français qui à l’époque n’était pas forcément du goût de tous. Impressionnistes, post impressionnistes et modernes, Monet, Cézanne, Gauguin, Derain, Matisse, Picasso, Degas, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Renoir… tous ces artistes majeurs intègrent la collection Chtchoukine entre les années 1898 et 1908.

Avec la révolution russe de 1917, la collection Chtchoukine est saisie par le gouvernement soviétique. Elle est nationalisée et présentée au musée de l’Art Moderne Occidental. Puis vint Staline qui dénonce tout ce qui s’apparente à un art dit « bourgeois ».

Dès 1948 la collection est scindée en deux parties, une moitié au Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg et l’autre au Musée Pouchkine à Moscou, où on l’enferme au fin fond des réserves. Et pendant presque un demi-siècle elle est totalement soustraite à la vue du public.

Sous l’impulsion de Andrè-Marc Delocque-Fourcaud, le propre petit fils de Sergueï Chtchoukine, l’idée de rassembler toute la collection au moins une fois fait petit à petit son chemin, mobilisant d’innombrables énergies avant de réaliser l’impossible.

Pour la première fois depuis un siècle la collection Chtchoukine est réunie et ses 127 chefs œuvres sont enfin visibles par tous.

Dans quelques jours, le 5 mars, elle repartira en Russie dans ses deux musées où elle est accessible à tous mais toujours séparée entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Peut-être faudra-t-il attendre un autre siècle avant de la voir de nouveau réunie ?

Alors pour marquer la dernière semaine de cette exceptionnelle exposition, La Fondation Vuitton offre le petit déjeuner à tous eux qui auront leur billet d’entrée pour l’exposition.

Le petit déjeuner sera servi au rez-de-chaussée de la Fondation de 7h à 9h au Restaurant « Le Frank », le restaurant dirigé par le chef étoilé Jean-Louis Nomicos.

Durant toute cette semaine La Fondation ouvrira ses portes exceptionnellement tous les jours y compris le mardi, de 7h à 23h. Le samedi soir 4 mars, elle restera même ouverte jusqu’à 1h du matin.

Les familles (au sens très large) ne seront pas oubliées, et le mercredi 1er mars les « familles» auront droit à un ticket spécial « mini-tribu » qui permettra à tout groupe de 6 personnes dont au moins un enfant de moins de 18 ans, de visiter l’exposition pour un forfait total de 16€.

Frédéric de Poligny





    1 commentaire pour “Au Secours, l’exposition Chtchoukine s’en va !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités


19 octobre 2021 0

C’est à l’Ambassade d’Egypte, que nous avons pu rencontrer Khaled El Enany, le ministre...

Tourisme spatial : les chinois eux aussi dans la course

Tourisme spatial : les chinois eux aussi dans la course


18 octobre 2021 0

 Samedi dernier 16 octobre, des applaudissements et des acclamations ont retenti sur une petite...

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages


14 octobre 2021 0

Des voix s’élèvent pour savoir si les agents de voyages doivent adopter ou non...