SAS Scandinavian Airlines au bord de la faillite : l’attitude des pilotes en cause ?


La compagnie aérienne SAS Scandinavian Airlines vient de déposer une demande de mise en faillite aux États-Unis alors qu’une grève des pilotes plonge encore plus le transporteur scandinave dans les difficultés financières.

La compagnie aérienne affirme que le dépôt du chapitre 11 permettra au transporteur de continuer à fonctionner, bien que la grève l’ai contraint d’ annuler environ 50 % de ses vols dans le monde. affectant environ 30 000 passagers par jour (environ 70% des vols de samedi et dimanche dernier ont également été annulés).

SAS a déclaré que l’action revendicative de ses pilotes grévistes l’avait obligé à présenter des plans pour restructurer ses finances. En précisant avoir enregistré une perte importante au premier trimestre face à une concurrence intense de la part de transporteurs à bas prix comme EasyJet et Ryanair. 

Les pilotes de SAS sont en grève à cause d’un différend concernant les plans de réduction de leurs salaires dans le cadre du programme de restructuration de la compagnie aérienne.

Sur le plan salarial, les pilotes SAS demandent une augmentation de salaire immédiate de 13 %. Le pilote scandinave moyen gagne environ 93 000 couronnes suédoises (~ 9 800 USD) par mois.

La faillite du chapitre 11 permet à une entreprise de restructurer ses dettes sous contrôle judiciaire tout en continuant à fonctionner.

Les tensions montent alors que les deux parties accusent l’autre de saboter la discussion. La compagnie aérienne a déclaré que les pourparlers pour lever 756 millions de dollars, pour poursuivre ses opérations immédiates, étaient néanmoins « bien avancés ».

SAS a déclaré dans un communiqué: « Grâce à ce processus, SAS vise à conclure des accords avec les principales parties prenantes, à restructurer les dettes de la société, à reconfigurer sa flotte d’avions et à envisager concrètement une injection de capital importante. »

SAS a supprimé 5 000 emplois – 40 % de ses effectifs – en 2020, alors qu’il tentait de réduire les pertes résultant de la pandémie.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché


1 mars 2024 0

L’avionneur public chinois Comac, le plus sérieux concurrent de l’européen Airbus et de l’américain...

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste


29 février 2024 0

Lundi dernier, c’est par un message interne au Groupe Jumeirah que Amid Kauskal, CEO...

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest


28 février 2024 0

Le tour opérateur TUI, présent à Brest depuis plus de 20 ans, va exploser...