Le salaire du patron de Thomas Cook fait débat


Les patrons de la plupart des grandes entreprises subissent régulièrement une pression concernant leur rémunération de la part des actionnaires. En France, le patron de Renault, Carlos Ghosn, est de manière régulière, dénoncé pour sa rémunération. Il aura tout de même gagné en 2016 environ 15 millions d’euros (en comptant son salaire chez Nissan). Aujourd’hui, c’est le salaire du grand patron de Thomas Cook, Peter Fankhauser, qui pose problème pour ses actionnaires.

Des actionnaires qui s’insurgent

Des actionnaires de Thomas Cook s’opposent au plan salarial offert à Peter Fankhauser. Pour information, son salaire de base est de 703 000 livres sterling (soit environ 825 000 euros par an). Mais il bénéficie dans le même temps d’une prime pouvant atteindre jusqu’à 225 % de son salaire de base. Ce qui lui permettrait d’avoir une rémunération annuelle de 1,6 million de livres (soit environ 1,9 million d’euros).

A titre de comparaison,  le patron de TUI, Friedrich Joussen, aurait bénéficié de 5 millions d’euros en 2015, alors qu’il partageait son poste avec Peter Long.

Thomas Cook réduit légèrement la rémunération du patron

Thomas Cook a répondu à la pression des actionnaires en réduisant le gain maximum pour son Directeur général. Peter Fankhauser ne va pouvoir bénéficier que d’un bonus potentiel maximum de 200 % en actions stratégique.

Cette année, dans le cadre du plan, Peter Fankhauser a obtenu un bonus à long terme de 165 % de son salaire de base, qui sera payé dans un délai de trois ans si les objectifs de l’entreprise sont atteints.

Certains actionnaires continuent de s’opposer car l’action a baissé

Près de 22 % des actionnaires ont également voté contre la future politique de rémunération du groupe et 22,5 % s’oppose au rapport de rémunération. Leur principal argument est que le cours de l’action Thomas Cook a fortement diminué au cours de la dernière année même si Thomas Cook n’est pas isolé de ce point de vue.

La profession a subi la désertion de grandes destinations touristiques comme la Tunisie ou l’Egypte et surtout la Turquie. Le cours de l’action a diminué depuis un an.
En Janvier 2016, le cours était d’environ 100 pence. Aujourd’hui, il est à peine à 85 pence en Février 2017.

L’action de TUI tient davantage le choc avec un cours au début 2016 à 13,59 euros. Le cours est le 8 Février à 13,71 euros.

Le deuxième plus grand actionnaire de Thomas Cook s’oppose également

Standard Life est un groupe d’assurances très important et actionnaire pour 13 % chez Thomas Cook. Le groupe d’assurances a voté contre plusieurs résolutions de rémunération, y compris la réélection du président du comité de rémunération et de ses membres.

Le président de Thomas Cook a tenu a mesurer le chemin parcouru

Le président de Thomas Cook a défendu la performance de l’entreprise, affirmant que le cours de l’action était de 16 pence, il y a six ans.

Effectivement, Thomas Cook a parcouru un sacré chemin. Mais la route est encore bien longue !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Quel est le statut juridique d’une personne décédée lors d’un voyage ?

Quel est le statut juridique d’une personne décédée lors d’un voyage ?

1156 vues
26 juin 2019 0

To be or not to be, that is the question ? La personnalité juridique...

Selectour voit tout plus grand

Selectour voit tout plus grand

1536 vues
21 juin 2019 0

C’était un événement très attendu par les professionnels du tourisme. Laurent Abitbol, Valery Muggeo...

Tourifoot marque … surtout les esprits

Tourifoot marque … surtout les esprits

2030 vues
19 juin 2019 0

Quelle rigolade !! Hier soir avait lieu le désormais fameux tournoi Tourifoot organisé par...