Russie : Le pays prépare la simplification de son régime de visas tourisme


Abolition partielle des visas, villes éligibles à un régime de visa simplifié, certains pays européens concernés,… La Russie souhaite développer son secteur touristique en facilitant les formalités.

Les intentions de la Russie et de son président, Vladimir Poutine, sont claires: il faut simplifier le régime de visas existant pour développer le tourisme.

Il y a quelques semaines, lors du forum Business Russia, le président russe avait mis en avant sa volonté d’alléger les formalités visas avec notamment le développement de l’e-Visa sur tout le territoire d’ici 2021.

Ce week-end, le site du Kremlin annonçait donc que Vladimir Poutine avait confié la mission au Ministères des Affaires Etrangères, au Ministère des Affaires Intérieures, au FSB ainsi qu’à l’Agence Fédérale du Tourisme (Rostourisme), d’élaborer, avant le 31 mars 2019, des propositions visant à simplifier le régime actuel des visas (y compris en élargissant la pratique du visa électronique) pour les étrangers arrivant en Russie à des fins touristiques.

Les responsables de ces départements en charge d’établir ces propositions pour la fin mars sont: Sergueï Lavrov, Vladimir Kolokoltsev, Alexander Bortnikov et Zarina Doguzova.

Des villes pilotes pour le projet e-Visa

Sergei Galkin, vice-ministre du Développement économique de la Fédération de Russie, présent au Forum interrégional sur le développement du tourisme de croisière sur la Volga et la Mer Caspienne, annonce aujourd’hui que certaines villes et régions pourraient participer au projet pilote de délivrance du visa électronique.

« Moscou et Saint-Petersbourg peuvent être des régions pilotes en termes de simplification des formalités visas car elles génèrent naturellement du trafic touristique. Elles sont plus organisationnelles que d’autres villes et peuvent donc mieux s’acquitter des taches liées à la numérisation et à l’administration de ce processus » déclare le vice-ministre aux médias locaux.

Kaliningrad et Vladivostok ont également été présentées comme des villes générant un grand nombre d’arrivées dans le pays, la dernière, sous régime de port franc, disposant déjà du système e-Visa pour les ressortissants de 18 pays (hors UE).

En ce qui concerne le planning de développement d’un tel système en ligne, Galkin précise qu’il est encore trop tôt pour en parler mais suppose qu’il sera possible d’acheter, en ligne, des produits touristiques pour des visites de 8 à 10 jours, avec par exemple des excursions et croisières le long de la Volga.

Vers une abolition partielle des visas ?

En plus de la simplification du régime actuel des visas, la Russie pourrait proposer aux touristes internationaux une abolition partielle du visa d’entrée.

C’est en tout cas ce que propose un projet de loi sur la « suppression partielle de visas d’entrée pour les touristes étrangers » présenté hier à la Douma par un groupe de députés.

Le texte préconise que les citoyens des pays étrangers, qui mènent une politique amicale envers la Fédération de Russie, ayant des projets économiques ainsi que d’autres liens étroits avec le pays, puissent séjourner en Russie sans visa durant 14 jours.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les influenceurs du Tourisme sont-ils vraiment efficaces ?

Les influenceurs du Tourisme sont-ils vraiment efficaces ?

2026 vues
12 juillet 2019 0

La tendance actuelle se porte sur les « influenceurs ». Il s’agit de personnes...

Combien apporte Airbnb à la France finalement ?

Combien apporte Airbnb à la France finalement ?

1772 vues
11 juillet 2019 0

La dernière annonce d’Airbnb peut nous laisser pantois. La société affirme apporter des milliards...

En Chine bientôt la saisie des empreintes digitales obligatoire pour l’obtention du visa

En Chine bientôt la saisie des empreintes digitales obligatoire pour l’obtention du visa

1697 vues
2 juillet 2019 0

Dans l’air du temps depuis plusieurs années, les autorités consulaires chinoises en France imposeront...