Rouen s’enflamme pour la pucelle


Ville des procès de Jeanne d’Arc, théâtre de sa mort sur le bûcher en 1431, Rouen honore la mémoire de cette héroïne de l’histoire de France en lui dédiant un lieu… et quel lieu ! Son fameux archevêché, transformé en historial.

Lieu emblématique s’il en est, résonnant des événements tragiques vécus par la « Pucelle d’Orléans » au XVème siècle, l’archevêché de la cathédrale de Rouen est devenu musée depuis le 21 mars 2015.

Musée ? Ou plutôt historial, endroit qui se veut le témoin de l’itinéraire historique d’un chef de guerre, sainte de l’Église catholique luttant contre les Anglais. Le premier temps de la visite est celui de la découverte. Celle de la destinée tragique d’une femme qui a redonné au royaume de France les moyens de sa destinée. A cet effet, un parcours immersif vous entraînera au cœur du XVème siècle en pleine ébullition. Mais pas seulement…

Dans un deuxième temps, vous aurez rendez-vous avec le mythe entourant Jeanne d’Arc au sein de la Mythothèque. 1er temps : scénographie multimédia Avec ses cryptes romanes et gothiques, sa tour du XVème siècle, le bâtiment d’une grande qualité architecturale médiévale est doté d’une scénographie mettant en scène, sur une surface de près de 1 000 m², un parcours multimédia immersif composé de : dispositifs audio-visuels, effets sonores, projections 3D sur des murs ancestraux.

D’un jet de laser, vous deviendrez ainsi le témoin et l’acteur d’une histoire, d’une enquête judiciaire passionnante, étayée par des témoignages historiques et virtuels de personnages ayant connu Jeanne d’Arc. La visite de l’ensemble de ce parcours immersif dure 75 minutes. Elle se fera en français, avec une synchronisation via des traducteurs mobiles pour les visiteurs étrangers.

2ème temps : la Mythothéque Comment l’Histoire et les hommes ont assimilé, intégré, mémorisé – ou détourné – la destinée de Jeanne d’Arc ? La réponse se découvre dans un espace dédié, la Mythothèque, où l’histoire de l’histoire de Jeanne d’Arc est analysée.

Objectif : décortiquer la façon dont l’histoire a assimilé, intégré, mémorisé au fil des temps, le mythe de la « Pucelle d’Orléans ».

Voilà bien toute l’originalité d’un projet qui a de quoi offrir au public les clefs de ces débats, assortis d’une réflexion sur une destinée historique et politique. Avant de partir, n’oubliez pas de visiter la magnifique salle des États et l’incandescente chapelle Aubigné de l’archidiocèse. Ces 2 bâtiments, datant du 18e siècle accueilleront, des expositions temporaires, des concerts…

Adresse : Historial Jeanne d’Arc
7, rue Saint-Romain 76000 Rouen





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La fille qui tirait les pénos

La fille qui tirait les pénos

604 vues
17 mai 2019 0

La Coupe du monde féminine de football 2019 est la huitième édition de la...

Du pur bonheur juste en Baie de Somme

Du pur bonheur juste en Baie de Somme

715 vues
10 mai 2019 0

De la Vallée de la Bresle (au sud) à la Baie d’Authie (au nord),...

Débarquement en Normandie : rien n’est oublié

Débarquement en Normandie : rien n’est oublié

737 vues
3 mai 2019 0

Commémorations internationales, feux d’artifices géants, concerts, parachutages, bals de la libération… En 2019, de...