Retour au peps des Seventies


Certains pensent que c’est avec la mode des seventies que le style contemporain a acquis ses lettres de noblesses. Les années 70 reviennent actuellement en force en cette fin 2019 que ce soit dans la mode donc, dans la musique et dans l’art de vivre en général. Seul bémol de taille toutefois, la liberté au sens large de ces années-là n’existe définitivement plus.

Les années 1970 sonnent le glas de la période de croissance des « Trente Glorieuses », avec la décision des États-Unis de suspendre la convertibilité du dollar (1971), le premier choc pétrolier consécutif à la guerre du Kippour (1973) et le second choc pétrolier consécutif à la révolution iranienne (1979).

Elles marquent également le retour en force des idées libérales (les « Chicago Boys » au Chili, Margaret Thatcher au Royaume-Uni) et islamistes (Khomeiny en Iran). Au Canada, la société québécoise est marquée par la crise d’octobre 1970 qui engendra de nombreuses réformes politiques, économiques et sociales au Québec.

À partir du milieu de la décennie, on assiste à une certaine recrudescence de la guerre froide en raison du déclin relatif des États-Unis qui se rapprochent de la Chine, tandis que l’influence soviétique gagne du terrain en Asie et en Afrique (Indochine, Angola, Éthiopie, Afghanistan).

En Europe, la CEE passe de six à neuf membres avec l’adhésion du Royaume-Uni, de l’Irlande et du Danemark, tandis que le Portugal, la Grèce et l’Espagne s’engagent sur la voie de la démocratie.

Du rock et des voyages initiatiques

Andy Warhol, Elton John, Queen… Des personnalités exceptionnelles ont représenté ce siècle haut en couleur du Rock, du Disco puis du punk. La crise pétrolière et les manifestations anti-nucléaires ont fait partie de la mosaïques des mid seventies. avec en trame de fond la guerre froide entre les USA et l’URSS aujourd’hui disparue.

Côté voyage c’est San Francisco, berceau du mouvement hippie, de sa musique, où les artistes d’hier ont été remplacés par les milliardaires du net, qui symbolise le mieux l’atmosphère seventies avec ses contradictions et ses revendications.

Ou bien encore Goa, en Inde, le plus petit état indien depuis 1961, devenu à l’époque un paradis pour les hippies, les freaks, et les penseurs « indépendants » du monde entier.

On oubliera pas non plus Marrakech, Ibiza, Madère ou Malte qui réalisent aujourd’hui un retour en force chez la jeune génération de voyageurs internationaux, après avoir été un point de ralliement pour leurs glorieux aînés.

Chaque génération aime penser qu’elle sort des sentiers battus et qu’elle découvre des destinations méconnues par les générations précédentes.

Mais « les études montrent que les jeunes ont plutôt tendance à suivre les pas de leurs parents, voire grands-parents » rappelle le cabinet Inspired Luxury Escapes.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Lourdes, un cadre en or pour des vacances à part

Lourdes, un cadre en or pour des vacances à part

801 vues
10 juillet 2020 0

Véritable joyau dans un écrin de nature éclatante, Lourdes invite à se ressourcer parmi...

Des régions touristiques en prime aux Premiers Ministres

Des régions touristiques en prime aux Premiers Ministres

1068 vues
3 juillet 2020 0

La dénomination « Premier ministre » est utilisée seulement depuis 1959 (Cinquième République), même...

In vino Veritas

In vino Veritas

827 vues
26 juin 2020 0

Avec sa vingtaine de vignobles, la France est un excellent cru pour l’ œnotourisme....