Pourquoi les agences de voyages allemandes souffrent ?


Les agences de voyages et les voyagistes en Allemagne craignent de mauvaises ventes cet été. La plupart des grandes destinations reculent. Ils espèrent un rebond sur les ventes de dernières minutes. Par contre, on observe une forte hausse des ventes en ligne. Pendant ce temps, on affirme en France que tout va bien… est-ce bien raisonnable ?

Les grandes destinations plongent cet été

Selon les dernières statistiques de Mai (en Allemagne) Antalya est à -8,4 % – Palma -11 % – Hurghada -7,8 % – Las Palmas -14,3 % – Fuerteventura -22,7 % – Ténériffe Sud : -9,3 % Rhodes -9,7 % – Kos -4,2% – Marsa Alam -8,7 %

Les agences de voyage espèrent encore rebondir avec les VDM

En Allemagne, les agents de voyages espèrent que les réservations de dernières minutes pour l’été 2019 permettront « de sauver les meubles ». Les experts considèrent que la période est favorable à l’achat de voyages car l’économie est encore très stable. Il n’y a aucun évènement sportif majeur, seule la météo pourrait être un facteur d’incertitude.

Pourtant, la demande est bien inférieure à celle de l’année dernière. Les ventes pour l’été ont chuté de 12 % en avril.
Les ventes cumulées à ce jour montrent une baisse de 2 %, selon les chiffres mensuels GfK. La vague de promotions de la part des voyagistes commencent à arriver.

La vente online représente en Allemagne 43 % des voyages de loisirs

La vente de voyages en ligne fait un bond spectaculaire en Allemagne aussi bien pour les OTA classiques, les voyagistes (dont TUI). La vente online a enregistré une croissance de 13 % pour 29,3 milliards d’euros. Les ventes en ligne représentent désormais environ 43 % du marché allemand. Le marché total des voyages d’agrément est de 67,9 milliards d’euros. Les ventes des agences de voyages physiques sont en fortes baisses mais totalisent tout de même 38,6 milliards d’euros. Les données ont été publiées par FVW -Fremdenverkehrswirtschaft.

DER Touristik reste le plus important distributeur allemand

DER Touristik est resté le leader incontesté du marché, enregistrant une augmentation des ventes globales de 7,1 % à 4,95 milliards d’euros.

Ses revenus de voyages d’agrément ont fortement progressé de 10 % à 3,7 milliards d’euros, tandis que ceux de voyages d’affaires ont légèrement diminué pour s’établir à 1,24 milliard d’euros.

TUI en Allemagne a également bien performé avec des revenus essentiellement « tourisme » de 3,63 milliards d’euros, en hausse de 5,5 %, et gagne une place pour se classer deuxième dans le top 5.

En tant que « pure player », le groupe RT, composé principalement de la coopération entre RTK et plus de 4 600 agences de voyages partenaires, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros et est désormais à la troisième place.

Les agences de voyages de l’alliance TSS ont augmenté leur chiffre d’affaires de 3 % à 3,1 milliards d’euros, tandis que l’alliance Schmetterling a connu une bonne année avec un chiffre d’affaires en hausse de 9,7 % à un peu moins de 2,5 milliards d’euros.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment l’ AFST accompagnent les créateurs d’entreprises de voyage

Comment l’ AFST accompagnent les créateurs d’entreprises de voyage

1129 vues
11 octobre 2019 0

Depuis 2011, aux termes d’un accord passé avec l’ APST, une cinquantaine d’adhérents de...

Quid des dommages collatéraux de la chute de Thomas Cook France et XL Airways

Quid des dommages collatéraux de la chute de Thomas Cook France et XL Airways

4795 vues
7 octobre 2019 0

Il est clair que l’effondrement de Thomas Cook (TC) a semé un gros doute...

Combien va vraiment coûter la faillite de Thomas Cook ?

Combien va vraiment coûter la faillite de Thomas Cook ?

1864 vues
3 octobre 2019 0

Thomas Cook s’est déclaré en cessation de paiement vendredi 27 septembre dernier en fin...