Pourquoi la Grèce change son ministre du tourisme


Mais quelle mouche a bien pu piquer le Premier Ministre Grec ? A la surprise générale, le 30 août dernier, le Premier Ministre, Kiriakos Mitsotakis, a décidé de se séparer de son Ministre du Tourisme, Harry Theoharis, celui-là même qui a su faire face à la plus grave crise qu’ait connu le tourisme mondial et qui a réussi à faire revenir dans les meilleures conditions sanitaires possibles des millions de touristes dans ce magnifique pays qu’est la Grèce.

En poste depuis un peu moins de deux ans et deux mois, Harry Theoharis devant l’ampleur mondiale de la pandémie avait pris à bras le corps l’avenir du tourisme de son pays qui représente environ 20 % du PIB, mais qui en plus est le secteur économique national qui offre le plus grand nombre d’emplois directs et indirects.

Face à un tel défi, la Grèce avait été un des premiers pays à fermer ses frontières aux touristes du monde entier et était entrée une des premières dans de très sévères confinements.

Harry Theoharis avait su imposer très rapidement aux professionnels du tourisme de son pays des mesures sanitaires strictes pour pouvoir faire revenir les touristes par milliers.

Et tout en relançant le tourisme d’aujourd’hui, Harry Theoharis avait une vision d’avenir pour développer rapidement le tourisme en Grèce en proposant de nouveaux axes: développement des activités sportives dans tout le territoire – randonnée, plongée, voile, VTT, ski -, mise en avant de nombreux nouveaux centres d’intérêt comme la richesse et la variété des nombreuses gastronomies locales, la découverte des vignobles grecs et de leurs beaux cépages, sans oublier la présentation de la Grèce comme une parfaite destination d’hiver pour de délicieux city-breaks… Il avait aussi lancé le développement du tourisme médical et thermal.

De même les services de l’Office du Tourisme de Grèce, sous son impulsion, avaient commencé une mise en place d’un vaste plan de modernisation et de digitalisation, tout en bénéficiant de l’arrivée de belles campagnes publicitaires avec la réalisation de superbes films promotionnels. Une vision tous-azimuts d’une grande efficacité.

En infatigable représentant de son pays, Harry Theoharis n’a pas cessé de parcourir le Monde, de la Russie au Mexique et aux Etats Unis, ainsi que dans la plupart des pays européens, pour y porter, aux officiels comme aux représentants de l’industrie touristique et de la presse, son double message : la Grèce est toujours une des plus belles destinations au monde pour y prendre des vacances, mais c’est surement le pays qui offre la plus grande garantie sanitaire grâce à des protocoles aussi sérieux que souples et évolutifs.

Et ces efforts incessants ont largement porté leurs fruits, avec une saison estivale qui, bien que n’ayant réellement commencée qu’à la mi-juillet, a vu l’arrivée de plus de 2 millions de touristes, mettant la Grèce dans le top des destinations touristiques de l’été.

Lors de la cérémonie de passation de pouvoir, Harry Theoharis, a avoué être plus que très ému de devoir quitter son ministère, et que ce n’était pas une chose facile à faire en expliquant qu’il pensait transmettre son ministère dans un bien meilleur état qu’à son arrivée. Et il tenait à préciser qu’il avait avec toute son équipe engagé le tourisme grec vers une vision plus « durable ».

Et d’ajouter que de nombreux pays avaient demandé conseil à la Grèce pour la gestion de la crise due au Coronavirus en rappelant qu’il avait reçu au nom de son pays, le trophée WTTC du meilleur management de la crise Covid-19 (Global Champion Award for Covid-19 Crisis Management).

Très actif au niveau de l’organisation Mondiale du Tourisme, l’UNWTO, Harry Theoharis avait été réélu à la tête de la Commission pour l’Europe de l’UNWTO pour un mandat de 2021 à 2023.

Et c’est très fier des 6 millions de touristes qui ont déjà retrouvé cette année le chemin de la Grèce qu’Harry Theoharis a passé le flambeau à son successeur, Vassilis Kikilias (photo ci-contre), qu’il connait particulièrement bien puisque celui-ci était jusqu’à ce jour le Ministre Grec de la Santé et qu’il y avait une étroite et permanente collaboration entre leurs deux ministères face à la pandémie.

Le nouveau Ministre du Tourisme, Vassilis Kikilias, a largement rendu hommage au travail de son prédécesseur. On ne peut que souhaiter pour la Grèce que Vassilis Kikilias soit aussi efficace dans son nouveau poste qu’il l’a été en tant que Ministre de la Santé et qu’il puisse continuer brillamment sur le chemin mis en place par Harry Theoharis.

Vu de l’extérieur, cette valse ministérielle ressemble vraiment à une cuisine politicienne pas très belle dont seul le Premier Ministre Grec doit connaitre la recette. Faire partir brutalement d’un poste si important pour le pays un ministre dont tout le monde a pu constater l’efficacité et déplacer un autre ministre qui lui aussi avait prouvé qu’il était l’homme de la situation dans son domaine, pour remplacer le premier, cela ne semble guère avoir de sens.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Delphine Lacroix de Peretti nommée Directrice Communication  de MSC Croisières France

Delphine Lacroix de Peretti nommée Directrice Communication de MSC Croisières France

1358 vues
15 septembre 2021 0

Delphine Lacroix de Peretti rejoint le groupe MSC Croisières en qualité de Directrice Communication...

Olivier Roche arrive chez MMV

Olivier Roche arrive chez MMV

1316 vues
14 septembre 2021 0

MMV poursuit sa stratégie de développement de ses Clubs à la montagne et annonce...

Nicolas Ivaldi remplace Jean Brajon à la tête de Héliades Voyages

Nicolas Ivaldi remplace Jean Brajon à la tête de Héliades Voyages

1351 vues
10 septembre 2021 0

La présidence de Marietton Développement vient d’ informer du départ le 30 septembre prochain...