Pourquoi j’irais plus à Kiev …


Il existe des pays et des capitales qui vous laissent repartir avec une nostalgie, une émotion profonde, une certaine admiration… C’est tout cela que l’on ressent lorsque l’on quitte Kiev.

Amslav s’est associé à Ukraine International Airlines pour partir à la découverte de la capitale ukrainienne.

Trois ans après la sortie de brochure de la destination, l’équipe Amslav a décidé d’organiser un repérage, prendre la température en quelque sorte, afin de voir si Kiev, dans un premier temps, mérite quelques pages… La réponse est clairement positive.

La capitale Ukrainienne se trouve à 3h30 de vol de Paris. La compagnie nationale, UIA, dessert la destination quotidiennement avec plusieurs vols entre 5h30 et 19h55 en été et 5h30 et 13h20 en hiver, au départ de CDG.

Les appareils sont récents, le service est professionnel et n’a rien à envier à celui de ses concurrents notamment en business… Des plateaux repas gargantuesques.

L’aéroport Kiev Borysplil est moderne et se situe à 40 minutes de transfert du centre ville.

L’arrivée à Kiev se fait par les bords du Dniepr, troisième fleuve d’Europe par sa taille. On découvre alors les abords d’une ville arborée, mêlant au loin une architecture moderne et des bulbes dorés des églises illuminant le panorama de la ville.

Un premier tour d’orientation de Kiev sous le soleil permet de se faire une première impression de la capitale ukrainienne.
On traverse une ville à l’architecture hétéroclite et aux parcs immenses. Les constructions stalinienne des années 70 se mêlent à un style ukrainien du XIXème siècle sur les grands boulevards.

En y regardant de plus près en marchant, derrière ces grands édifices se cachent des perles d’architecture plus ancienne. Moulures, sculptures, balcons travaillés… la magie de Kiev se découvre aussi en levant les yeux et en étant curieux.

A Kiev les avenues gigantesques bordées de magasins de grandes marques internationales croisent des rues plus typiques offrant au passant des bars, restaurants, terrasses de tout style.

L’immense avenue Khreschatyk, principale artère de la ville, menant vers la place de l’Indépendance est incontournable, la « Descente Saint André » l’est tout autant pour son marché quotidien de souvenirs soviétiques et autres bijoux, foulards, magnets…

La place de l’Indépendance justement (Maidan Nezalajnosti), théâtre des évènements de 2004 et 2014 est le centre populaire de Kiev.

Fontaines, statues, imposante architecture stalinienne, restaurants, bars, terrasses, spectacles et animations le soir font de cette place un lieu de détente et de promenades pour les habitants de la ville.

Cette place abrite également dans ses sous-sols un restaurant « la dernière des barricades » au concept original et unique.

Il est demandé un mot de passe pour entrer, le mur s’ouvre alors donnant sur un autre mur sur lequel il faut trouver le point d’entrée vers le restaurant…

Le lieu est cosy, les plats excellents, l’ambiance extraordinaire. On pourra y déguster  du « Poutine grillé ».

On profite assis sur un banc, en terrasse, on découvre un peuple dont l’envie d’avancer, de vivre libre est inscrit jusque sur les murs « Freedom is our religion » est peint sur la place afin que personne n’oublie et que chacun conserve cette liberté et cette fierté d’être ukrainien.

Il ne faut pas oublier que Kiev est le berceau des peuples slaves de l’Est, capitale du premier état slave au IXème siècle, la Rous de Kiev.

Les soirées de Kiev sont animées, bars, clubs permettent de se divertir dans une ambiance « bon enfant » et détendue.

(La suite demain …)

Dimitri Lechov





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

983 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1441 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2570 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...