Odigeo change de mains


L’agence en ligne eDreams – Odigeo est en passe de changer de propriétaire. Les principaux actionnaires, Permira et Ardian (ex Axa Private Equity), semblent vouloir se séparer de cet investissement peu profitable. Et l’agence en ligne préférerait être entre les mains de sociétés de capital risque plutôt qu’être rachetée par un concurrent.

La pilule a toujours du mal à être avalée

Ctrip aurait pu être intéressé par le rachat de la société. Mais eDreams-Odigeo n’est toujours pas en pleine forme. Il y a encore du travail avant de rendre une certaine visibilité et une profitabilité à ce groupe d’agences composées de différentes marques dont d’eDreams, Opodo, Go Voyages…

Deux autres sociétés de capital -investissements seraient sur les rangs

CVC Capital Partners, et BC Partners, une autre société de rachat basée à Londres envisagent toutes deux des offres pour eDreams, selon des sources financières londoniennes.

Il faut noter que CVC Capital Partners a acquis il y a quelques mois eTraveli, pour 508 millions d’euros auprès de ProSiebenSat.1.

eTraveli, dont le siège est en Suède, exerce ses activités de voyages dans 46 pays sur 5 continents sous différentes marques.

Un montant de rachat très inférieur aux attentes

Le journal britannique Sunday Times a rapporté que le prix de vente pourrait être de l’ordre de 500 millions d’euros pour eDreams Odigeo.

C’est un chiffre bien inférieur à son estimation de 1,2 milliard d’euros au moment de l’introduction en bourse.

CVC Capital Partners pourrait modifier la stratégie d’Odigeo

Si l’affaire se fait avec cette société de capital risques, des changements pourraient encore intervenir. La société financière possède déjà d’autres agences de voyages en ligne.

L’objectif pourrait être de faire jouer les synergies. Mais surtout, il s’agira d’augmenter la valeur de l’ensemble pour le céder un jour à un très bon prix.

La saga Odigeo n’a pas encore terminé sa route. Une affaire à suivre !

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Odigeo change de mains

    1. eDreams-Odigeo qui aura quand même réussi l’exploit en quelques années de faire passer des marques reconnues et plutôt appréciées du grand public (Go, Opodo) en quelque chose de détestable aux pratiques plus que limites qui lui valent des tonnes de plaintes et d’avis largement négatifs sur les forums et autres réseaux sociaux.
      Bref, le truc que le monde du tourisme voudrait que ça n’ait jamais existé…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités

L’analyse de Khaled El-Enany, le ministre Egyptien du Tourisme et des Antiquités

1434 vues
19 octobre 2021 0

C’est à l’Ambassade d’Egypte, que nous avons pu rencontrer Khaled El Enany, le ministre...

Tourisme spatial : les chinois eux aussi dans la course

Tourisme spatial : les chinois eux aussi dans la course

1400 vues
18 octobre 2021 0

 Samedi dernier 16 octobre, des applaudissements et des acclamations ont retenti sur une petite...

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages

1621 vues
14 octobre 2021 0

Des voix s’élèvent pour savoir si les agents de voyages doivent adopter ou non...