N-D-des-Landes : vers la fin des affrontements ?


Le gouvernement va mettre en place dans un souci d’apaisement une commission du dialogue, après les vifs affrontements qui ont fait au moins sept blessés samedi à Notre-Dame-des-Landes et à Nantes, entre forces de l’ordre et manifestants anti-aéroport.

 » Le gouvernement va confier à la commission le soin d’exposer le projet contesté d’aéroport et d’entendre toutes les parties prenantes« , a annoncé Matignon en début de soirée samedi.

Mais un peu plus tard dans la nuit, l’Acipa, principale organisation d’opposants au projet d’aéroport, a affiché ses exigences :  » Nous voulons le retrait total des forces de police du secteur de Notre-Dame-des-Landes, c’est la première condition pour qu’on puisse réfléchir à un dialogue avec le gouvernement « , a déclaré Julien Durand, le porte-parole de l’association.

Le niveau de violence avait monté d’un cran samedi. Outre les opposants blessés, un CRS a perdu connaissance après avoir été touché par un pavé devant la préfecture à Nantes, selon le ministère de l’Intérieur. Sur le site de Notre-Dame-des-Landes,  » deux gendarmes et quatre opposants ont été blessés, tous légèrement« , a indiqué la préfecture.

Sur le site de l’aéroport, les forces de l’ordre ont procédé à neuf interpellations. Sept personnes ont été relâchées et deux placées « en garde à vue pour port d’arme« , a-t-on précisé de même source.

Ces affrontements sont intervenus au deuxième jour d’une vaste opération d’expulsion lancée vendredi sur le site prévu pour accueillir le nouvel équipement qui doit remplacer l’actuel aéroport Nantes Atlantique en 2017.

Dans la soirée, Matignon a ouvert la porte au dialogue, ajoutant toutefois que le Premier ministre réitère l’engagement du gouvernement à contribuer au développement économique et social du Grand Ouest, dont le projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes est une composante.

Plus tôt dans la journée, on avait appris que les premiers travaux de défrichement du site de Notre-Dame-Des Landes, initialement prévus en janvier 2013, devraient être repoussés d’environ 6 mois, trois ministres (Ecologie, Transports et Agriculture) ayant décidé de renforcer les procédures en faveur de l’environnement.

Ces trois ministres ont réaffirmé samedi la nécessité de construire l’aéroport. Dans un communiqué commun, les trois ministres, Delphine Batho, Frédéric Cuvillier et Stéphane Le Foll, ont également confirmé l’engagement du gouvernement en faveur du respect des procédures et leur volonté de conforter les initiatives en faveur du respect de la biodiversité et de la préservation des terres agricoles.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

1084 vues
26 novembre 2020 0

Le tourisme azuréen est prêt à repartir en 2021 ! Face à la détresse...

Easyjet prend position sur Nice Côte d’Azur

Easyjet prend position sur Nice Côte d’Azur

1796 vues
25 novembre 2020 0

L’aéroport de Nice, c’est un peu là où l’histoire en France pour Easyjet a...

Aeroflot reprend son vol Nice Moscou

Aeroflot reprend son vol Nice Moscou

1314 vues
24 novembre 2020 0

Depuis le 20 novembre dernier la compagnie Aeroflot a repris sa liaison entre Nice...