Monaco vise les 200 000 nuitées en 2018 


200 000 nuitées pour le tourisme d’affaires en 2018,  c’est l’objectif que se fixe Guillaume Rose, le directeur de la direction du tourisme et du congrès de Monaco. En trois ans, la part de marché de cette activité pour le tourisme de la Principauté est passée de 18 à 26 % (160.000 nuitées).

La direction du tourisme et des congrès (DTC) a donc élaboré une stratégie ambitieuse. Le tourisme d’affaires rapporte. Une étude récente en Principauté a démontré que le congressiste européen en moyenne dépense 1 564 euros pour un séjour de deux nuits

Mais si Monaco bénéficie à priori d’une image favorable autour du luxe et de l’excellence, le revers de la médaille c’est qu’elle est aussi considéré, à tort, comme inabordable par certains organisateurs d’événements professionnels.

Pour combattre cet à priori, Monaco met en avant la compétitivité de Monaco et ses filières d’excellence en finance, nouvelles technologies et santé pour séduire des organisateurs de congrès et des réunions professionnelles dans ces secteurs. Cette stratégie est soutenue par une nouvelle identité graphique : « Your event needs Monaco ».

Le secteur médical et pharmaceutique génère 22 % des manifestations. Talonné de près par la banque, la finance et les assurances, des secteurs en forte progression en 2014, avec une hausse de 37 %, soit plus de 7 200 nuitées.

Le secteur informatique et technologie reste stable. Au total la Principauté a accueilli en 2014 500 événements (35 % répétitifs) regroupant tous les secteurs du tourisme d’affaires : congrès, salons, conventions d’entreprise, voyages de stimulation et de récompense….

La direction a mis en place des ambassadeurs de la destination pour le tourisme d’affaires en Europe, pour établir le contact avec les entreprises susceptibles d’organiser un évènement. Ce qui n’est pas évident sur un marché fragile, concurrentiel et très lié à la conjoncture économique mondiale.

« Pour l’instant cette stratégie semble un succès.  On compte en moyenne plus d’un congrès par mois de plus de 1 000 participants» souligne Guillaume Rose, ravi de la une hausse de 25 % des réservations de groupes internationaux pour les prochaines années.

Pour les accueillir, la Principauté a décidé qu’une partie de l’extension en mer réalisée au droit du Grimaldi Forum permettra d’offrir 6000 m2 de salles d’exposition supplémentaires.

Le tourisme contribue largement à l’activité économique de la Principauté. Ainsi l’hébergement et la restauration fournissaient 7 % du PIB en 2013. Par exemple, le Monte-Carlo Bay, dernier né de la SBM, réalise plus d’un tiers de son chiffre d’affaires avec les séjours professionnels. Il est par définition l’hôtel des grands rendez-vous tendances du tourisme d’affaires grâce à son héliport (liaison directe avec l’aéroport de Nice) et 1 340 m2 répartis en 15 salles de réunion modulables et équipés d’outils high-tech.





    1 commentaire pour “Monaco vise les 200 000 nuitées en 2018 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le patron d’ Expedia Voyages revoit toute son organisation ?

Pourquoi le patron d’ Expedia Voyages revoit toute son organisation ?

1649 vues
28 février 2020 1

Au début du mois de décembre dernier, le conseil d’administration de Expedia Voyages a...

Tristesse pour le Carnaval de Nice et de la Fête du Citron

Tristesse pour le Carnaval de Nice et de la Fête du Citron

1089 vues
28 février 2020 0

Les victimes collatérales du virus sont les deux derniers défilés à Nice et Menton...

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

Pourquoi Iata fait grise mine en 2020

1465 vues
27 février 2020 0

Après une année en forte hausse, IATA est pessimiste pour 2020. Les compagnies aériennes...