L’intersyndicale de Thomas Cook en appelle au gouvernement


La Direction de Thomas Cook SAS a entamé le 25 avril 2013 la procédure d’un PSE de plus de 168 salariés tant au niveau des agences, que des Services Groupes, de la Production et des Services Supports.

L’intersyndicale a immédiatement réagit soulignant qu’aucun Business Plan n’est présenté, que la liste des critères d’ordre des licenciements est facilement attaquable et il n’y a pas de perspective d’avenir envisagée par la Direction pour rentabiliser l’entreprise si ce n’est le PSE lui-même ainsi que celui qui suivra.

Selon les représentants des salariés, il n’y a aucune mesure pour que l’entreprise soit pérenne.

 » Les compensations légales ou extra légales de ce PSE sont tellement minimalistes qu’elles sont une provocation faite à tous les salariés. La Direction prend des engagements puis les retire.

Par ailleurs, ce PSE prévoit la possibilité de Départs Volontaires, mais avec tellement de restrictions que personnes ne pourra y accéder et par la même sauver un emploi. Tout est fait de façon unilatérale et ne permet pas de négociation. Toutes les propositions faites par le Comité Central d’Entreprise ont été rejetées.

Le 5 juin prochain, le Comité Central d’Entreprise est réuni pour une information/consultation sur le Plan de Départs Volontaires qui ne sert qu’à masquer aux salariés la réelle volonté de la Direction de faire partir les salariés sans aucun dédommagement, ni compensation, ni accompagnement digne de ce nom, ni à la hauteur d’un Groupe International tel que Thomas Cook Plc.

Alors que le Groupe Thomas Cook Plc, lui-même distribue des dividendes aux actionnaires, qu’il finance des développements informatiques financièrement très lourds, qu’il a les moyens d’acheter des avions. Le PSE tel qu’il est, n’est qu’un conglomérat insultant pour les salariés de Thomas Cook SAS.

Les Organisations Syndicales et le Comité Central d’Entreprise ne peuvent accepter que les salariés soient foulés au pied et vont prochainement décider de prendre position. Toutes les pages de ce PSE sont condamnables !

Nous avons demandé l’intervention du Gouvernement au travers du Ministre du Travail, Monsieur Michel SAPIN, du Ministre du Redressement Productif, Monsieur Arnaud Montebourg et de la Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Madame Sylvia PINEL« .

Dont acte.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

2372 vues
12 juillet 2019 0

Aujourd’hui, Thomas Cook annonce mener des discussions avancées avec le conglomérat chinois Fosun Tourism...

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

1494 vues
12 juillet 2019 0

Fort de plus de 300 marques blanches installées sur les sites d’agences de voyage,...

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

1430 vues
11 juillet 2019 0

Mardi dernier avait lieu au siège parisien de l’agence Article Onze la réunion du...