Les chinois investissent dans la Pierre…et dans les Vacances


Si HNA n’est pas venu au chevet de FRAM, on retrouve le groupe chinois chez Pierre et Vacances. Cet accord fait suite à un MOU (Memorandum Of Understandingsigné en Juillet dernier entre les deux groupes, HNA devenant désormais actionnaire de Pierre et Vacances. Par ailleurs, une filiale est créée pour développer des projets d’immobiliers de vacances avec un financement d’au moins un milliard d’euros.

HNA va devenir actionnaire de Pierre et Vacances

HNA souscrira à une augmentation de capital réservée représentant 10 % de Pierre et Vacances – Center Parcs. À la suite de cette augmentation de capital, SITI (la holding contrôlée par Gérard Brémond) détiendra 39,83 % du capital et 57,99 % des droits de vote. Deux représentants de HNA siégeront en outre au conseil d’administration.

HNA et PV vont créer une filiale pour le développement

HNA s’est engagé à mobiliser des fonds pour cinq premiers projets au cours des trois prochaines années, pour une valeur d’investissement estimée à environ 1 milliard €.

Cette alliance devrait permettre de voir naître des Center Parcs en Chine. Ces projets seront mis en œuvre au sein d’une joint-venture détenue par HNA à hauteur de 60 % et 40 % par Pierre & Vacances-Center Parcs. Cette JV devrait voir le jour dans les prochains mois.

Les Jeux Olympiques d’Hiver en 2022 en ligne de mire

PV a démontré son savoir-faire, notamment dans la station d’Avoriaz. Les deux groupes prendront part au développement des stations de montagne en Chine. Cela fait suite à la candidature réussie de Pékin pour accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 2022.

Les deux partenaires apporteront leur expertise reconnue

HNA sera leader dans les domaines dans les procédures d’autorisation administrative et dans le choix des sites. De son coté, Pierre & Vacances-Center Parcs, apportera son expertise dans la conception de chaque projet. PV apportera également son savoir-faire sur la vente de biens immobiliers aux particuliers.

La mise en œuvre de ces accords reste soumise aux approbations habituelles des autorités françaises et chinoises. C’est accord semble très logique dans la mesure où HNA est très présent dans l’hôtellerie et dans l’aérien. Par ailleurs PV garde une certaine indépendance tout en se développant.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1371 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1405 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

875 vues
21 juin 2019 0

Suite au succès des derniers afterworks 2019 des NAV by APST qui ont réuni...