L’Egypte prone la stabilité


L’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, qui dirige de facto l’Egypte depuis qu’il a destitué l’islamiste Mohamed Morsi il y a onze mois, a été élu président avec 96,9 % des suffrages, a annoncé hier la commission électorale nationale.

Un décompte non officiel l’avait jusqu’alors donné vainqueur du scrutin des 26, 27 et 28 mai (bien: mai) avec 93,3 % des suffrages.

Le maréchal Sissi, qui a pris sa retraite de l’armée pour pouvoir se présenter à la présidentielle, a recueilli 23.780.104 suffrages contre 757.511 pour son unique rival, le leader de la gauche Hamdeen Sabbahi, selon la commission.

Le taux de participation s’élève en outre à 47,45 %.

Dans ses propositions pré-électorales, il annoncait privilégier la « stabilité » à la « liberté » et enjoignait de ne pas entretenir la ferveur idéaliste du peuple, considérant les manifestations comme « un facteur d’instabilité. »

Le gouvernement intérimaire installé par M. Sissi avait cependant éliminé de la scène politique le principal mouvement d’opposition, la confrérie islamistes des Frères musulmans, interdite et déclarée organisation terroriste.

M. Morsi était le premier chef de l’Etat élu démocratiquement en Egypte, en juillet 2012. Mais le 3 juillet 2013, après que des millions d’Egyptiens eurent manifesté pour réclamer son départ, le chef de l’armée, le général Sissi, le destituait et le faisait arrêter.

egyptPoliciers et soldats s’étaient ensuite lancés dans une implacable et sanglante répression de ses partisans, notamment ses Frères musulmans, qui avaient remporté toutes les élections depuis la chute de Hosni Moubarak à l’issue d’une révolte populaire début 2011.

Depuis, plus de 1.400 manifestants pro-Sissi ont été tués, plus de 15.000 Frères musulmans ont été emprisonnés, dont la quasi-totalité de leurs leaders, qui encourent, à l’instar de M. Morsi, la peine de mort dans divers procès.

egypteDans un télégramme de félicitations cité par l’agence officielle saoudienne SPA, le roi Abdallah (Arabie Saoudite), dont le pays est l’un des principaux soutiens de M. Sissi depuis qu’il a destitué l’islamiste Mohamed Morsi en juillet, a qualifié de « journée historique » l’élection du nouveau président et appelé à une conférence des donateurs pour « aider l’Egypte à sortir de sa crise économique« .

Avec l’AFP





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

1415 vues
25 juin 2019 0

Il n’y a pas un jour où on ne parle pas d’une information sur...

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1468 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1434 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...