Le Tourisme reprend du poids en Grèce


La Grèce respire de mieux en mieux au niveau de sa fréquentation touristique. Le pays s’attend en effet à accueillir plus de 21 millions de touristes d’ci la fin de l’année, signe évident du redressement de ce secteur dans un pays qui assainit peu à peu sa situation financière et doit faire face à un chômage record en Europe.

tourisme greeceEn 2013, la Grèce a accueilli 20 millions de touristes – le double de sa population -, et elle espère faire encore beaucoup mieux cette année.

En butte à une crise économique profonde en sous-assistance financière européenne, les Grecs ont vu leurs revenus chuter brutalement ces dernières années. Avec un chômage record de 26 %, ils ont à l’esprit qu’un million de touristes en plus, c’est 50 000 emplois créés.

Une Baisse de la TVA bénéfique

Les réservations aériennes ont progressé de 25 % par rapport à l’année dernière notamment en provenance de Russie, d’Allemagne du Royaume-Uni ou d’Italie. La fréquentation des sites archéologiques et des îles grecques a augmenté de 40 à 50 % en avril.

Cette reprise est liée à une baisse de 10 points de la TVA dans la restauration qui rend les tarifs plus attractifs mais aussi à une prolongation des horaires d’ouverture des musées et des sites touristiques.

Le nombre de visiteurs a en effet doublé en avril sur les sites des îles grecques les plus célèbres, celui d’Akrotiri sur Santorin ou le musée archéologique d’Héraklion en Crète (sud).
Olympie dans le Péloponnèse (sud), berceau des Jeux olympiques, et Mycènes, haut site de l’âge de bronze, ont bénéficié d’une augmentation de 40 % de la fréquentation, selon le ministère.

Cette année, déjà 4 millions de vols supplémentaires ont été enregistrés, une hausse de 25 % par rapport à 2013, en provenance notamment de Russie, d’Allemagne, du Royaume-Uni et d’Italie. Le trafic aux principaux aéroports du pays est attendu en hausse

Néanmoins, « Il est possible que la Grèce ait à nouveau besoin d’aide, d’un montant limité« , a déclaré le premier ministre, chef du gouvernement.

Un peu moins de 10 milliards d’euros, c’est le montant dont aurait encore besoin la Grèce pour sortir de la crise économique, d’après cette fois le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, qui a ainsi remis sur la table l’hypothèse d’une troisième plan d’aide à la Grèce…

Rappelons qu’Athènes est toujours sous perfusion financière de ses partenaires européens et du Fonds monétaire international (FMI) depuis 2010, sous la forme de deux plans d’aide successifs, soit 240 milliards d’euros de prêts accordés en échange de profondes réformes et coupes budgétaires qui ont asphyxié l’économie du pays.

Et dans cette conjoncture plus favorable, un seul bémol : les touristes qui visitent la Grèce dépensent moins que ceux qui ont choisi la Turquie ou l’Italie deux destinations voisines et possédant elles-aussi une incontestable attractivité.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

1505 vues
16 octobre 2019 0

On s’étonnait de n’avoir pas de commentaires officiels de la part de Nicolas Delord,...

Tourisme et transport aérien : Le coût exorbitant des erreurs stratégiques

Tourisme et transport aérien : Le coût exorbitant des erreurs stratégiques

1991 vues
15 octobre 2019 1

Un communiqué de presse paru dans Airlines Business à propos d’ Etihad Airways m’a...

Comment les espagnols ont sauvé Thomas Cook Belgique

Comment les espagnols ont sauvé Thomas Cook Belgique

5591 vues
14 octobre 2019 0

C’est une excellente nouvelle ! Le groupe Wamos reprend une partie du réseau de...