Le premier terminal de Croisière zéro-énergie au monde


Le 9 novembre prochain, le premier terminal de croisière à générer 100 % de l’énergie dont il a besoin grâce à des panneaux solaires sur place, ouvrira ses portes. Ce nouveau terminal Galveston qui sera utilisé par Royal Caribbean International deviendra ainsi la première installation Leed Zero Energy au monde.

«Nous nous concentrons sur l’innovation dans tous les aspects de l’entreprise, en particulier dans notre travail pour faire progresser la durabilité dans les communautés que nous visitons», a déclaré Jason Liberty, président de Royal Caribbean Group.

« Nous respectons profondément à la fois les océans sur lesquels nous naviguons et les communautés que nous visitons et dans lesquelles nous opérons, et les caractéristiques de conception et de développement modernes de notre terminal à Galveston fonctionneront au service des deux. »

Le nouveau terminal de croisière du port de Galveston sera le premier au Texas à obtenir la certification Leed Gold, une certification de pointe qui devrait être reçue au cours des deux premiers trimestres de 2023.

Lors du développement du nouveau terminal, Royal Caribbean Group a abordé des stratégies de conception alignées sur ses objectifs environnementaux holistiques, son objectif de faire progresser le développement d’infrastructures durables ainsi que sa stratégie de décarbonisation – Destination Net Zero – comprenant :

Une amélioration de la durabilité dans la construction

Le projet a donné la priorité à l’utilisation de matériaux produisant moins de carbone en fonction de l’énergie utilisée et du processus de transport.
Pendant la construction, l’équipe a détourné 75 % de ses déchets de la décharge.

Minimisation des sources intérieures de pollution grâce à l’installation de matériaux à teneur faible ou nulle en composés organiques volatils (COV) et à des moyens de filtration de l’air améliorés, axés sur le confort thermique et la contrôlabilité des occupants.

Une énergie renouvelable avec la réduction des émissions de carbone

Le terminal s’appuiera sur 30 000 pieds (9 000 mètres) carrés de panneaux solaires photovoltaïques sur place, permettant l’autosuffisance énergétique du port. Toute énergie restante non utilisée par le terminal sera envoyée au réseau électrique local.

Les émissions de carbone sont compensées par l’achat de crédits carbone.

Des avantages environnementaux régionaux et mondiaux

Les matériaux et la sélection de construction contribuent à la réduction de «l’effet d’îlot de chaleur» dans la région de Galveston, une région qui connaît des températures plus élevées que les zones périphériques en raison d’un réseau énergétique sur-stimulé.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Costa donne le coup d’envoi des ventes de croisières 2024

Costa donne le coup d’envoi des ventes de croisières 2024

1713 vues
9 février 2023 0

Costa Croisières anticipe et dévoile ses itinéraires pour la saison 2024. Les croisières d’avril...

La brochure Eastpak désormais disponible pour les agences de voyages

La brochure Eastpak désormais disponible pour les agences de voyages

2554 vues
3 février 2023 0

Le tour opérateur Eastpak vient de sortir sa brochure, en cours de diffusion dans...

Interhome parie sur le Danemark

Interhome parie sur le Danemark

2055 vues
30 janvier 2023 0

Dans le cadre de son partenariat stratégique avec Sol og Strand, loueur de logements...