Le Lutetia se débarrasse de ses oripeaux


Le lundi 14 avril 2014 à midi, le grand hôtel parisien 5 étoiles avait fermé ses portes pour un grand lifting et depuis hier jeudi, il se sépare désormais de son contenu, des objets d’art signé Arman, César ou Takis, avant la vente effective, le 19 mai prochain, de plus de 4 600 lots, le tout pour une estimation de 1,5 à 2 millions d’euros.

Sous la direction de l’architecte Jean-Michel Wilmotte, le lifting va durer près de trois ans et couter la bagatelle de 100 millions d’euros.

lutetia 2Aujourd’hui propriété du groupe israélien Alrov, le Lutetia aura fait réver des millions de parisiens et connu ses plus belles heures de gloire avec ses illustres résidents tels Picasso, Joséphine Baker, Saint-Exupéry ou Samuel Beckett mais également des contemporains aficianados comme Pierre Bergé, Richard Bohringer, Isabelle Huppert ou Gérard Depardieu, entre autres.

«L’hôtel gardera l’esprit du Lutetia, précise son directeur, Jean-Luc Cousty, par un mariage de certaines parties classées, comme les grilles de l’entrée, les vitraux de Barillet dans les étages ou les fresques retrouvées du salon Borghese, avec d’autres très contemporaines. Un jardin intérieur à ciel ouvert sera créé ainsi qu’un spa de 700 m2. Pour les chambres, on passera de 230 à 193».





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Accor plonge au 4ème trimestre

Accor plonge au 4ème trimestre

1012 vues
26 octobre 2020 0

Le groupe hôtelier Accor a vu son chiffre d’affaires chuter à 329 millions d’euros...

A Cannes, un deuxième grand Hôtel licencie encore

A Cannes, un deuxième grand Hôtel licencie encore

12879 vues
21 octobre 2020 0

Après le Martinez à Cannes, où un plan est en cours, un autre 5...

Mesure radicale chez Hotelbeds

Mesure radicale chez Hotelbeds

1712 vues
16 octobre 2020 0

Hotelbeds a annoncé mercredi dernier à ses collaborateurs un plan de réduction de sa...